Le verdict de Yanis Adjlia sera rendu le 8 novembre prochain

1
Rassemblement soutien Yanis Adjlia

BOUGIE (Tamurt) – Suite à une plainte du maire de Bougie, Yanis Adjlia, président de l’association de défense des droits des consommateurs de Bougie et de l’association de la cité CNS, a été traduit en justice, ce mardi, en présence d’une foule nombreuse tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du tribunal de Bougie. Le verdict sera rendu le 8 novembre prochain a annoncé le juge.

Accusé d’avoir incité à un rassemblement illégal et au désordre public, cet infatigable militant du mouvement associatif a été jugé par le tribunal de Bougie dans un climat serein malgré la présence d’une foule nombreuse de citoyens qui ont tenu à manifester leur soutien à celui-ci. Toutefois, tout s’est bien passé et d’ailleurs  la ligue des droits de l’homme, représentée par son vice- président du bureau de Bougie, et le collectif des avocats bénévoles qui l’ont défendu, paraissent satisfaits du déroulement de l’audience. Ils sont convaincus qu’il sera acquitté par rapport au dossier qui est vide et, par conséquent, à l’absence de charges réelles.

Mais la cavale judiciaire ne s’arrête pas à ce procès pour le jeune Yanis.  Le mardi prochain, il est appelé à  comparaître pour répondre des chefs d’inculpation de diffamation envers un promoteur immobilier. Et il aura à défendre, également, devant le tribunal administratif, l’éventuel retrait des agréments des deux associations qu’il préside, suite à la demande du maire de la ville.

Amaynut