Vers le prolongement du mandat de Bouteflika

0
Abdelaziz Bouteflika

ALGERIE (Tamurt) – La thèse du prolongement du mandat de Boutfelika, sans élections, se précise. Pour le comprendre, il suffit juste d’entendre les propositions des partis supplétifs du régime comme celui d’Amar Ghoul. On parle d’un prolongement de deux ans au moins. Les décideurs n’ont pas d’autres choix que celui d’agir de cette manière.

Bouteflika a disparu des radars depuis plusieurs mois. Il ne donne plus signe de vie. On dit même qu’il est dans un état comateux et aurait perdu toutes ses facultés mentales. Devant cette situation et vu que même la France affiche ses réticences de cautionner un cinquième mandat, les supplétifs du régime parlent d’une période de transition et même d’un consensus national pour trouver une petite excuse de maintenir Bouteflika comme président le plus longtemps possible.

Une autre humiliation pour le peuple algérien. Un mépris sans précédent. La famille de Bouteflika et leurs amis agissent à leur guise comme si toute l’Algérie est leur propriété privé. Peuple comme partis politiques personne n’a réagi. L’Algérie devient ainsi une monarchie qui ne dit pas son nom.

Ravah Amokrane