Vers une élection présidentielle sans la Kabylie

20
Affichage électoral à Vgayet
Affichage électoral à Vgayet

ALGERIE (TAMURT) – Plusieurs indices montrent que l’on se dirige tout droit vers une élection présidentielle qui sera imposée par le pouvoir algérien au peuple mais sans que la Kabylie n’en soit partie prenante car c’est seulement dans la région de Kabylie que la mobilisation contre le pouvoir se maintient contre vent et marée.

Selon de nombreux témoignages, la majorité des citoyens qui manifestent à Alger ces derniers temps sont des kabyles qui font le déplacement chaque semaine des différentes localités de la Kabylie. Le scénario du 12 décembre semble se préciser aussi par le fait que le pouvoir a commencé à initier des marches de soutien à l’armée et à la présidentielle du 12 décembre prochain. Ce genre de manifestations a commencé à Oran et plusieurs autres villes suivront. On croit même savoir qu’actuellement, des préparatifs sont en cours pour l’organisation d’une « grandiose » marche pour soutenir l’armée populaire algérienne mais aussi et surtout afin d’exprimer l’adhésion « massive » à la tenue de la présidentielle dans la ville de Bouira.

C’est donc le scénario traditionnel qui est en train d’être réédité. L’idée du pouvoir de lancer la chasse contre les porteurs de drapeaux amazighs a pour but d’isoler les kabyles et de les stigmatiser. Le pouvoir qui n’est pas sans ignorer l’attitude que prendront les citoyens des autres régions d’Algérie concernant cette affaire, a misé sur cette stratégie afin de diviser ce qui est qualifié d’un mouvement pour le changement de système dans le pays. En Kabylie, la population ne croit, certes, pas à la possibilité de la tenue de cette présidentielle le 12 décembre prochain. Ce qui est loin d’être le cas dans les autres régions d’Algérie. Les échos qui nous y parviennent montrent que la tenue de la présidentielle ne relève pas du domaine de l’impossible. Il est fort à parier que l’on assistera au même scénario que lors des élections législatives et municipales de 2003 au lendemain du printemps noir de Kabylie.

Malgré le rejet massif de ce vote par les kabyles, le pouvoir l’a maintenu et on a avait eu droit à ce qui était appelé à l’époque des députés « taiwan ». On aura aussi droit à un président « taiwan » le 12 décembre prochain. Mais la crédibilité d’un président est le dernier souci du pouvoir algérien. La preuve, si besoin est, Abdelkader Bensalah, actuel chef de l’état est illégitime et anticonstitutionnel depuis le 4 juillet mais ceci ne dérange en rien un pouvoir qui n’écoute personne d’autre que lui-même.

Tarik Haddouche

20 COMMENTAIRES

  1. @Amar, les kabyles dont tu parle sont arabisants ce que vous leurs donnez est le prix des crimes contre la majorité des kabyles qui refusent l’ islamisme politique et l’ arabisation. Du reste si vous faites la somme des avoirs de tous les emprisonnés vous arrivez à 20/30 milliards $. Or le manque est de 300.000.000.000.$. De Gaulle vous à installé pour mieux contrôler la cagnotte, nigaud.

  2. Il est évident que le peuple kabyle ne votera pas le 12 déc.comme il n’a pas voté en 1999 ni en 2004 ni en 2009 ni en 2014.Mais la junte mililitaire s’en lave les mains.Pour eux un faux président (taiwan) avec de fausses éléctions ne les dérangent pas.Les peuples d’Algérie n’existent pas pour ces généraux qui s’aggripent à leurs privilèges illégaux et anticonstitutionnels.Mais cette fois ci le boycott sera massif et général pas uniquement en Kabylie.Quel que soiit l’issue du soulèvement général,le courant autonomiste et séparatiste seront les grands gagnants.Les kabylo-algérianistes sont condamnés à revenir à la réalité:l’Algérie arabe n’acceptera jamais la diversité ethnique et linguistique.Les kabyles qui croient en une Algérie démocratique et plurielle rêvent debout.Ils vont tôt ou tard revenir au MAK,au RPK… qui sont en avance sur la société kabyle.Une société qui s’accroche encore aux jupons de l’Algérie arabo-intégriste.Sans un Etat kabyle nous n’avons aucune chance de survie dans un océan arabo-islamique !

  3. Amar On n’a rien gagné avec vous tas de charognards , vous n’avez récompensé que les traîtres envoyés à el Harrach pour ne pas avoir réussi à nous soumettre à votre autorité malsaine dite « araboislamiste » . Voilà comment vous remerciez vos amis . Une grande partie des kabyles sans travail (dont moi) grâce à votre bolitique a grossi les rangs de la diaspora à l’étranger lorsque l’armée des frontières a pris le pouvoir avec la complicité vindicative de Fafa eh oui ! sans les russes et autres orientalistes vous seriez restés au stade larvaire . Mais il faut croire que pour gagner davantage , les parieurs misent toujours sur les tocards ,ça rapporte les loosers !. Le résultat est là , après 60 ans de gabegie, un pays exsangue sans autre ressource que son pétrole avec sa noria de parasites arabistes prêts à tout avec l’aide des complicités internationales qui vous aime pour ce que vous êtes ,des poires qui se prennent pour des hommes.
    Le silence est d’or habituellement mais pour vous il est de diamant.

  4. L Algérie elle est et restera toujours debout unis contre toute attaque interne ou externe, contre toute ennemis. Algérie indépendante et le restera. Avançant au côtés de nos valeureux défenseurs de l Algérie, l exemple est donné à tous ceux qui ont décapiter l Algérie par leurs corruptions et trahisons. Soutenons nos militaires et avançant ensemble. Vive l Algérie arabos-berberes unis, vive l islam. Qu’Allah préserve notre pays et LE rend fort. Aamiiine ya rab- el-al3alamine.

  5. Tab tab avec ou sans le vote aura dommage pour vous déjà vous êtes 0.1% c pas important. Le hirak le vrai c à Alger

  6. Les plus grand prédateurs c des kabyles, le temps de pleurnicher et siphonné la richesse par wlad edechra est révolu

  7. @kabyle- algérien, Il suffit d’ organiser un référendum, et l’ on connaîtra le choix officiel et REEL de la kabylie, mais pas sous contrôle de l’ État arabe criminel, qui a déjà mis à sang la kabylie en 63, 2001!

  8. @ mouhammmmmmmmad, Vous êtes où sourd ou sonné. Le régime n’ est pas tombé parce qu’il y aurait la revolutionnette du  » hirak »( rien que le nom est indice de la haine de soi). Le régime s’ effrite pour son inconsistance. Ceux du régime qui croient proposer l’ arabislamisme démocratique,, style tunisien, savent que à la prochaine crise l’ identitaire submergerait la démocratie, aromatique. L’ âme des peuples refait surface à chaque crise. En effet c’ est un islamiste qui est élu président tunisien. En kabylie la religion est une chose personnelle, nous en faire un identité c’ est un faux historique anthropologique et donc politique. Entre boukharouba et le Fis il n y a aucune différence. Comme bouteflika et les potentiels berzidans actuels, qui ont tous le même terroir idéologique et identitaire: l’ Arabie saoudite ou le Caire!
    Si le général dit qu’il partage avec ce Hirak la vision, les candidatà citent le contenu de la bible de bouteflika  » constantes  » arabite'( alors que l’ Algérie n’ a jamais été arabe), islamite’, alors que quand ce pays avait un État l’ islam devait naître encore, enfin l’ Amazighite’, feuille de laurier, est subordonnée à l’arabe langue d’ État au plus devra partager avec cette arabisme la nation qui a toujours été la sienne, juste pour agrémenter l’ arabislamisme qui verrouille et conditionne l’ identité et la vie législative culturelle….C’ est un modèle de type iranien où l’ on feint le constitutionnalisme tout en interdisant de choisir son identité et culture, une aberration, c’ est à cela que nous sommes conviés, d’ une part par les militaires de l’ autre par le Hirak…
    Si boukharouba avait imposé grâce aux armes, sa pax arabe, vous êtes là pour nous la faire avaler, de gré ou de force.

  9. A – tout ceux qui ont tendances ,à êtres fragiles face à la nature ..
    A- tout ceux qui sont sensibles lorsque les tempêtes peuvent atteindre les lieux susceptibles d’être assez-dur..
    Je vous Conseils de mettre vôtres méfiance à l’avant . Car C’est un immense guêpier aux bon milieu d’un Jardin bien fleuries ..
    installer par de véritables Horticulteurs .
    La bonne réponse et de l’es laissé à continué dans leurs Errances ,
    Pour êtres dans les retrouvailles , avec nôtres véritable bonheur . VIVE LA LIBERTÉ …..L’Épine-Soigneuse ..

  10. Quand es que les kabyles sont sorties massivement pour réclamer l’indépendance? Jamais, cela prouve 2 choses
    1- vous ne représentez pas la kabylie
    2- les kabyles se sentent algériens

    Merci au revoir.

  11. Les absents ont toujours tort. Cela ne vient pas de moi. Vous le savez bien. Ces régions de la kabylie (grande et petite) ont succombé aux chants des alouettes d’une minorité secessioniste arabo-islamophobe, qui profite du hirak de départ (qui reclamait le départ de la isaba et du clan des boutef, ce qui fut réalisé) et qui l’ont détourné pour créer un chaos voire même une guerre civile pour imposer après cela la partition de notre chère patrie qui a payé un très lourd tribut pour préserver son identité, son indépendance et son unité nationale et territoriale. Aujourd’hui, le cheval de Troie est constitué de ces autonomistes qui se sont appropriés le hirak qui est passé de djaich chaab khawa khawa aux insultes et à la provocation de l’institution militaire pour entrainer l’Algérie dans une voie qui n’est pas souhaitable sauf pour ceux qui se planquent au Canada, en France et ailleurs, eux et leurs enfants, et poussent les kabyles pacifiques et unionistes à la rébellion. À ces gend là, je dis, la guerre de Troie n’aura pas lieu inchaallah. Puisse allah protéger notre pays, son unité et éloigner tout mal d’où qu’il vienne. Amine.

  12. Arrêtez de parler au nom DES VRAIS KABYLES ALGÉRIENS. VIVE L ALGÉRIE ET VIVE la KABYLIE ALGÉRIENNE et MUSULMANE dans une ALGÉRIE UNIE POUR L ÉTERNITÉ ET AU DIABLE LA SÉPARATION

  13. @Rue, Ici vous êtes en mission, perdue bien entendu! Le HIRAK, est une issue de secours du régime, qui a pour rôle de ratisser large pour qu’ensuite engloutir le tout.

  14. Les kabyles se réveillent enfin, mais tout cela les conduira-t’il vers leur délivrance et l’indépendance de la kabylie, ou plutôt vers un mode de scrutin national arabo-islamiste duquel ils seront une fois de plus les grands exclus et les grands perdants. Le sort des kabyles risque encore fois de se jouer sans qu’on leur demande leur avis. De toute façon si les kabyles se rendent aux urnes, ils n’auront que le choix de pouvoir voter contre eux-mêmes, car les cinq candidats choisis par le système sont eux-mêmes issus du dit système arabo-islamiste mafieux et corrompus. Quatre de ces pseudo candidats sont de vrais arabo-islamistes en costumes, et le cinquième est un barbu. Les kabyles auront donc le choix entre la peste et le choléra. Les dés sont pipés, le jeu est truqué, les cartes sont déjà jouées, c’est un semblant de démocratie déguisée. Les algeriens vont reconduire exactement le même système arabo-islamiste militaro-mafieux et corrompus. Les kabyles n’auront d’autres choix que d’accepter leur dissolution ou bien de fuir.

  15. Enfin c’est le moment pour les kabyles de prendre leur destin en main en allant manifester massivement pour « l’autodétermination » de la région kabyle, avec un nouveau brizidane.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici