Bougie : Les travailleurs de l’Entreprise de réparation navale (Erenav) en colère

0

Les travailleurs de l’Entreprise de réparation navale (Erenav) de Bougie sont en colère et ils ont tenu à le montrer durant la journée d’aujourd’hui en procédant à la fermeture de la route dite de «l’arrièreport». Ils entendaient protester contre le licenciement de trois de leurs collègues (des syndicalistes) et dénoncer les atteintes à la liberté syndicale. Ils ont aussi exigé des « augmentations
Salariales », « l’intégration des contractuels », « le paiement des heures supplémentaires » et le « renouvellement de l’outil principal de mise à sec et de mise à flots ».