Des villages de la Kabylie maritime cernés par les feux

1
feux de forêt

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Les feux continuent de faire des ravages en Kabylie. Plus de vingt villages sont cernés en ce moment par des feux à Iflissen, Tigzirt, Azzefoun Ath Chafaa et Aghriv. Les villageois, comme à Tkasebt et à Iflissen, sont livrés à eux-même. Ils se sont organisés pour éviter le pire aux habitations, alors que les services de la protection civile et les gardes forestiers ont brillé par leur absence.  

Des milliers d’arbres fruitiers, d’oliviers et caroubiers séculaires sont partis en fumée en l’espace de quelques heures. Les pertes sont énormes et les autorités locales sont toujours aux abonnés absents comme si rien ne s’y passe. Des centaines d’hectares d’espaces verts sont dévorés par les flammes.  D’ailleurs les températures ont augmenté sensiblement. Les personnes âgées et certaines personnes qui souffrent de maladies respiratoires ont vécu le martyre depuis plusieurs jours dans cette région de la Kabylie.

Par contre, l’origine de ces séries d’incendies intrigue toujours en Kabylie. Les gendarmes et les militaires sont toujours pointés du doigt. Comment expliquer sinon que la plupart de ces incendies sont enregistrés dans les localités ou les brigades et les campements militaires sont présents ? On se demande alors pourquoi aussi aucun auteur n’est jamais arrêtés depuis des années et aucune enquête n’est déclenchée au moins pour essayer de savoir qui est à l’origine des ces départs de feu en Kabylie ?

Lounès B