Bougie isolée par des citoyens qui ont fermé les RN 9

0

BOUGIE (Tamurt) – La ville de Bougie a été presque isolée en cette matinée du dimanche par des fermetures de routes. L’une a eu lieu au niveau de la route nationale n° 26, à l’entrée de la ville de Sidi Aïch, alors que l’autre, c’était à la sortie Ouest de la ville d’Aokas, sur la route nationale n° 9, à proximité du tunnel.

Les frondeurs de Sidi Aïch réclament l’affichage de la liste des bénéficiaires des 188 logements sociaux-participatifs pourtant achevés depuis fort longtemps. Mais il semblerait, selon des voix concordantes, que les pouvoirs publics tardent à afficher al fameuse liste car elle serait constituée majoritairement de passe-droits. L’intervention du président de l’APW qui s’est déplacé sur les lieux du blocage a permis la réouverture de la route. Dans la localité d’Aokas, ce sont les habitants de la cité des 220 logements sociaux qui sont descendus dans la rue pour exiger des autorités le branchement de leurs demeures au réseau de gaz de ville. Bien que le réseau passe à quelques mètres de leur cité et qu’ils aient payé tous les frais, l’entreprise en charge de la distribution du gaz refuse d’installer les compteurs au motif que l’autre entreprise en charge de la gestion des immeubles  n’aurait pas payé les droits de branchement. Là aussi, l’intervention du vice-président de l’APW et des autorités locales qui ont promis l’intervention de l’entreprise chargée de cette besogne dès l’après-midi même, a permis la réouverture de la route peu avant midi.

Dans cette même station balnéaire, il y a eu une autre action de protestation dans la même journée. Il s‘agit d’une journée de protestation initiée par les parents d’élèves du collège Berkouk Yahia qui ont fermé l’établissement pour interpeller les autorités au sujet du manque d’effectifs de service et de la situation d’insalubrité dans laquelle se trouve l’école. Ils comptent aller voir les responsables de l’académie ce lundi avant de passer à une action plus corsée.

Amaynut