La ville d’El Hoceima en ébullition depuis six jours !

10
manifestation à El Hoceima Maroc

MAROC (Tamurt) – La mobilisation de la société civile prend de l’ampleur au Rif. La ville d’El Hoceima ne dort pas. Les protestations continuent de jour comme de nuit. Hier soir des milliers d’hommes et de femmes étaient encore dans la rue pour dénoncer la politique coloniale d’El Makhzen. Les femmes sont très nombreuses.

La présence des chaînes de télévisions Françaises, Espagnoles et Allemandes a donné un caractère particulier aux manifestations qui perdurent depuis six jours à El Hoceima,  épicentre du mouvement Hirak. La population ne veut pas rentrer chez elle les mains bredouilles. Les services de sécurité sont dépassés. En plus de l’exigence de la libération des 40 leaders politiques qui croupissent derrière les barreaux du régime, l’exigence de 4la libération du Rif semble dominer au sein de la protestation. Même si le régime Marocain veut faire croire qu’il s’agit juste de revendications sociales et économiques exprimées par le mouvement Hirak, l’idée de la chute du régime commence à se propager au Rif et même ailleurs dans ce pays.

Le roi Mohamed Six reste muet et veut faire semblant d’ignorer ce mouvement qui est en ébullition depuis sept mois. Mais il ne peut pas continuer dans sa politique. La population du Rif semble déterminée. D’ailleurs, la volonté de dialoguer est plus exprimée du côté des Rifains que de la part du régime. Même au sud du Maroc, à Agadir, des centaines de personnes sont sorties dans la rue cette semaine, pas seulement pour soutenir le Rif mais aussi pour poser leurs propres problèmes et leurs exigences.

Ravah Amokrane