Voile, langue arabe, barbus… Où va la Kabylie?

7
Islamistes
Islamistes

KABYLIE (Tamurt) – La Kabylie est, certes, épargnée par l’intégrisme jusque-là mais on ne sait pas de quoi sera fait l’avenir. Au rythme où vont les choses, l’inquiétude gagne de plus en plus les citoyens conscients. Ces derniers sont convaincus que rester les bras croisés finirait par être fatal pour toute la région. En effet, dans les villages les plus reculés de la Kabylie profonde, des hommes barbus et vêtus à l’Afghane commencent à faire leur apparition, souvent des jeunes de moins de trente ans et parlant parfaitement le kabyle. Les femmes en voile islamique ou hidjab sont de plus en plus nombreuses sans compter l’utilisation croissante de la langue arabe dans la vie quotidienne de certaines localités.

Certes, ces catégories sont loin de constituer la majorité pour l’instant mais au rythme où vont les choses, il y a fort à parier que, si rien n’est entrepris, la Kabylie risquerait de sombrer, à moyen ou à long terme, dans l’arabo-intégrisme. Les personnes suscitées sont des victimes bien sûr et on ne peut pas les condamner car elles sont le produit conjugué de l’école algérienne, des médias, des partis politiques qui ne jouent plus leurs rôles…

Une école où dès la première année préparatoire, on inculque aux enfants de quatre ans des idées islamiques qui ne sont pas de leur âge ainsi que l’apprentissage obligatoire de la langue étrangère pour les kabyles, qu’est l’arabe. L’absence de contrepoids et d’autres courants qui véhiculaient dans le passé les idées laïques, démocratique et de modernité n’est pas pour arranger les choses. Les seuls mouvements qui défendent la modernité et se battent contre la régression, ce sont les indépendantistes mais malheureusement ils sont persécutés en Kabylie et toutes leurs activités sont interdites.

Faut-il rester donc insensible à cette descente aux enfers inéluctable qui attend la Kabylie ? Il faut que les intellectuels, les artistes et les militants sincères de la démocratie reprennent la parole pour éveiller les consciences et contrecarrer pacifiquement les donneurs de leçon qui s’inspirent de l’Arabie Saoudite et de sa doctrine. Autrement, la Kabylie belle et rebelle se conjuguera désormais au passé.

Tarik Haddouche

7 COMMENTAIRES

  1. C’est un crime car l’arabe est dans la négation des autres cultures, identités. Pour lui, il faut jeter aux orties notre identité tamazgha. Hors de question, pour moi c’est un acte militant pas d’arabe, pas d’islam. Ne vous en déplaise ! Le français, le chrétien ne demande à personne de renier son identité alors votre comparaison à deux balles vous vous la gardez.

  2. L’ISLAM EST LE PREMIER ENNEMI DE LA KABYLIE. Tous les kabyles doivent prendre conscience que l’identité amazigh kabyle est sérieusement en déclin au profit de l’arabo-islamique. le devoir de chaque kabyle, digne de ce nom, et de quitter cette doctrine arabe rétrograde et sanguinaire au plus vite.. S’opposer aux pratiques arabo-islamique en Kabylie c’est défendre L’honneur meme des kabyles dont la démocratie, laïcité et liberté léguées par leurs ancêtres.On veut nous faire passer pour des minorités isolées au sein d’un peuple arabe, alors que ce sont les arabes qui sont chez nous une infirme minorité, et ils ne nous dominent que par la religion. Nous ne sommes pas une minorité. Nous sommes une majorité inconsciente.

  3. Toujours la même rengaine quand on parle de garder son identité on nous oppose est-ce un crime de parler la langue arabe, le voile… Réduire la réflexion à cela est de la manipulation. Mais peine perdue, il est impossible d’échanger avec un postulat de départ qu’on ne peut remettre en question à savoir que l’Algérie est arabe, islamique de plus en plus. On ne peut plus dans ce pays avoir une discussion en dehors de l’Islam, d’avoir des idées sans être rattachées toujours et encore à la religion. C’est épuisant, étouffant. Ca ne donne pas envie franchement de discuter, on sait d’avance où la discussion nous mène l’Islam, la religion…

  4. Donc pour vous le choix de la langue arabe, voile, barbe et l’islame, ce choix est un crime?

    Et la langue française et le christianisme c’est pas étranger ? une bénédiction alors !

    Bravo pour votre respect de la liberté du choix, et merci pour votre crédibilité, objectivité et le niveau d’analyse

  5. Dénoncer tous les maux et fléaux, toutes les entraves, toutes les atteintes et exactions contre les droits et les libertés, tous les blocages et les restrictions, s’en prendre à l’Origine du mal = le Mal originel = l’Ennemi principal = l’Ennemi commun = le Régime dictatorial miliataro-mafieux en place (1962-2018) ….. sinon rien !
    .
    NON AUX DENONCIATIONS SELECTIVES ! LE  » DISCOURS IDENTITAIRE  » DESIGNE UNIQUEMENT LES LANGUES, LES RELIGIONS, LES CULTURES …. ET ELUDE LA QUESTION DU POUVOIR MILITAIRE EN PLACE :
    .
    Il faut dénoncer tous les maux et fléaux : la domination du Pouvoir militaire sur la société, le militarisme et la tentation éradicationniste, la terreur d’Etat, les manipulations et les provocation de la Police occulte, l’isalamisme, le salafisme, les extrémismes de tous bords, les violences multiples, les prostitutions (féminines et masculines) , la prolifération de l’alcool et de la drogue, la prostitution et le proxénétisme, les harcèlements et chantages sexuels partout, la condition alarmante des femmes (petits salaires, harcèlements, chantages, brimades…)enseignants prédateurs et harceleurs, la prostitution estudiantine, Facs-bordels, faux diplômes, plagiats, passe-droits, piston, arnaques, trafics en tous genres, magouilles et manigances, etc. etc. etc. etc……..
    .
    Le mal vient et de l’intérieur, et de l’extérieur : le plus grand responsable et coupable, c’est le Pouvoir dictatorial militaro-mafieux….
    .
    Il faut dénoncer tout, sinon rien !
    .
    NON AUX DENONCIATIONS SELECTIVES !

  6. Je crois que la Kabylie a attrapé une maladie algérienne, maladie dont elle croyait être immunisée.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici