Wikileaks : L’Arabie Saoudite cherche à islamiser l’humanité

50

ALGER (Tamurt) Après les révélations de Wikileaks sur des milliers de documents et conversations téléphoniques des hauts dirigeants Saoudiens, le New York Times, et après avoir trié, vérifié et analysé plus de 60000 câbles diplomatiques saoudiens, fait une conclusion alarmante : « le royaume wahhabite a mis en place un redoutable système de prosélytisme à échelle planétaire pour faire la promotion d’un islamisme rigoriste ».

Selon toujours le même journal Le royaume des Saoudes injecte « des milliards de pétrodollars dans des organisations islamiques à travers le monde, pratiquant une diplomatie du chéquier”.

Wikileaks a révélé qu’elle publiera dans l’avenir proche quelques 400 000 autres documents.

Tout le monde sait que l’Arabie saoudite met beaucoup d’argents pour combattre son ennemis juré « L’Iran » Chiite, mais ce que réveille ces documents est que l’ampleur des investissements Saoudien dans le prosélytisme afin de répondre sa vision rigoriste de l’Islam dépasse l’imaginaire.

Riyad a notamment accordé des moyens financiers à des prédicateurs à l’étranger, construit des mosquées, des écoles, des centres et soutenu des campagnes pour “contrer des responsables et des médias à l’étranger qui étaient susceptibles de s’opposer à l’agenda du Royaume”.

“Dans la seule région du Kerala [en Inde], les Saoudiens ont donné 4,5 millions de riyals [1,1 million d’euros] à différents organismes”, rapporte par exemple le site India TV en réaction aux informations révélées par Wikileaks.

De même, le quotidien de Toronto « The globe and mail » a relevé un “don de 211 000 dollars canadiens [150 000 euros] à une école d’Ottawa et un autre de 134 000 dollars [96 000 euros] à une école de Mississauga” gérée par la Muslim Association of Canada, qui gère également des mosquées et d’autres écoles.

Ces chiffres pris séparément parettrons peut, mais le New work Times a fait l’addition Il s’agit de milliers et de milliers d’organisations militantes et religieuses (…) directement ou indirectement financées par eux”, explique Usama Hasan, chercheur en études islamiques à la fondation Quilliam à Londres, cité par le journal.

Ce qu’il y’a lieu de se demander devant ces chiffres est le fait qu’on Kabylie et, en espace de quelques années, des mosquées gérées par des Salafistes intégristes fleurissent dans tous les villages. Cette prolifération d’un islam intégriste étranger à notre société financé probablement par ces pétrodollars qui viennent des pays étrangers à la Kabylie qu’ils soit de l’Arabie saoudite, du Qatar ou d’Algérie n’a qu’un seul but. Celui de créer un climat de guerre civil dans la société Kabyle et justifier ainsi un recours à la force dans notre pays.

Massi N