William Goldnadel défend Israel, la France et même la Kabylie

12

Contribution de Kader DAHDAH  (Tamurt ) – William Goldnadel, est un avocat franco-israélien,[] essayiste et militant associatif. Dans une interview qu’il a accordé au journal le Figaro, il a soulevé le droit du peuple Kabyle pour  répondre aux Français gauchistes et islamistes qui pensent qu’Israël  « c’est l’apartheid, les colonies, et le massacre des Palestiniens» en leur disant : « Personne ne dit que l’image de l’Algérie c’est: « la corruption, la faillite totale du système économique et démocratique et la négation des droits du peuple kabyle ».

 

Tous les observateurs politiques reconnaissent que les Kabyles  sont sous la domination arabo islamiste du pouvoir Algérien ne jouissent pas du un millième  de liberté dont bénéficient les arabes israéliens. Voici à titre de comparaison les differences entre les  arabes palestiniens en Israël et les kabyles en Algérie dans les différents domaines de la vie politique culturelle et sociale.

-La langue arabe est nationale et officielle en Israël, elle est enseignée normalement dans toutes les  écoles d’Israël.  Alors qu’en Kabylie la langue Kabyle n’est  enseignée qu’à 4% d’enfants Kabyles et de façon facultative tout en essayant d’imposer les caractères arabes.

–En Israël la religion musulmane est reconnue officiellement et bénéficie des mêmes droits  que les religions juives et chrétiennes. En Kabylie la religion musulmane est imposée par la force et la terreur. Les Kabyles chrétiens sont souvent persécutés par les islamistes sous les regards et la surveillance de la police arabo musulmane Algérienne. Les non jeuneurs Kabyles sont traqués et arrêtés et poursuivis par la justice à chaque ramadhan. Les fonctionnaires en particulier les enseignants dont on  découvre la conversion au christianisme sont systématiquement licenciés.

-En Israël les députés arabes sont libres de s’exprimer en arabe dans la Knesset, de mener la politique anti sioniste et peuvent  former un groupe parlementaire pour proposer ou abroger  de lois. Les députés Kabyles sont interdits de former un groupe parlementaire afin de proposer ou d’abroger des lois. Ils sont aussi interdits de s’exprimer en Kabyle. Le cas de la député Lila Hajarab a défrayer la chronique, elle a échappé à un lynchage en pleine séance de la part des autres député arabes Algériens pour avoir parlé en Kabyle dans le parlement  Algérien.

-Le chef du gouvernement israélien Benyamin Netanyahou qui est pourtant de la droite reconnait et respecte le chef de l’autorité palestinienne Mahmoud Abass, qu’il appelle souvent au téléphone pour les négociations, mais ce dernier s’entête à refuser de reconnaitre l’état hébreu,  par contre en Kabylie le président du Gouvernement Provisoire Kabyle Ferhat Mehenni n’est pas reconnu par l’état raciste, criminel et colonisateur Algérien, il l’a  condamné à l’exil à vie,  il le poursuit en justice, son fils ainé a été assassiné  pour le punir  de son combat politique en faveur de son peuple.

– l’état Palestinien est reconnu comme membre à l’ONU et à l’UNESCO, la Kabylie par contre continue de subir les pires exactions mais aucune reconnaissance de la communauté internationale.

– L’état palestinien reçoit de la part de l’Europe et des USA des milliards d’Euros de financement  mais la Kabylie ne reçoit rien du tout.

-Les tribunaux israéliens permettent aux arabes de s’exprimer en arabe par contre dans les tribunaux en Kabylie le justiciable Kabyle qui ne parle pas l’arabe ne bénéficie pas d’interprète, il sera condamné par défaut. Dans les commissariats et les brigades de gendarmerie de Kabylie la langue kabyle est interdite. Plusieurs Kabyles à Bougie et Tizi-Ouzou ont été  sommés de parler qu’en arabe dans ces structures coloniales.

-En Israël les partis politiques arabes sont autorisés à exercer leur politique,  en Algérie les partis politiques Kabyles sont interdits, le MAK  active dans la clandestinité ses militants sont souvent arrétés, le drapeau Kabyle est interdit, alors que les partis religieux islamistes qui prônent la violence qui assassinent les gendarmes les civils les militaires sont autorisés et même financés par l’état arabe Algérien.

Les Kabyles seraient les plus heureux du monde s’ils avaient le un millième des droits dont jouissent les arabes palestiniens d’Israël.

Les souffrances et les tortures du peuple Kabyle sont inaudibles dans ce monde cruel et injuste, on aurait tant voulu être les palestiniens d’Israël pour que le monde apprenne notre douleur notre souffrance, celles  d’un peuple qui subit à petites doses le vrais  génocide de la part d’un vrai état criminel et raciste.

Israël  est entouré de dictatures arabo musulmanes les plus sanguinaires sur terre et qui sont adeptes des génocides, d’esclavagisme, de tortures de décapitations, de pédophilie institutionnelle….etc. Ce pays petit par sa superficie mais grandit par nature cosmopolite  multiethnique et multi religieuse de son peuple  est  injustement montré du doigt   par certains pays occidentaux alors qu’il est la seule démocratie qui respecte les droits de l’homme au Moyen-Orient. Ceux qui défendent la Palestine  ne sont en réalité poussés que par leur haine du juif qu’ils cachent mal sous l’alibi antisioniste.

Les causes justes finissent toujours par aboutir, les Kabyles qui sont indécis, qui ont peur et qui ne se manifestent pas en faveur de leur liberté ne font que prolonger la souffrance de la Kabylie car celle ci  accédera tôt ou tard au bonheur de sa libération du joug arabe  comme le disait Mouloud Mammeri : “Quel que soit le point de la course où le terme m’atteindra, je partirai avec la certitude chevillée que, quels que soient les obstacles que l’histoire lui apportera, c’est dans le sens de sa libération que mon peuple (et à travers lui les autres) ira. L’ignorance, les préjugés, l’inculture peuvent un instant entraver ce libre mouvement, mais il est sûr que le jour inévitablement viendra où l’on distinguera la vérité de ses faux-semblants. Tout le reste est littérature.”

Kader DAHDAH  conseiller au gouvernement provisoire Kabyle