Y aura-t-il un CHU à Bougie ?

4
CHU Bgayet

BOUGIE (Tamurt) – Après une inscription, vieille d’une  décennie, qui n’a pas été suivie de concrétisation, le projet de réalisation  du centre hospitalo-universitaire de Bougie a failli être annulé faute d’assiette. Une commission ministérielle a été dépêchée à Bougie et elle avait décidé de l’implanter à Boukhelifa.  

Depuis le passage de ces cadres du ministère, rien  n’a été fait à cause de la sacro-sainte austérité du pouvoir central qui applique cette devise à Bougie mais n’en fait pas référence pour les projets des autres régions notamment celle chère au clan présidentiel, l’ouest algérien en l’occurrence où tous les projets ont été lancés.

La volonté des élus locaux et du directeur général du CHU, un enfant de la région de Kherrata, a forcé le wali à fouiner dans les archives et à faire des études de faisabilité pour convaincre le gouvernement à répondre favorablement à la demande des citoyens de la région.  Les nombreux immeubles vides, réalisés à Sidi Ali Lebher, localité où se trouve l’aéroport, et prévus pour y loger quelques administrations, ont attiré l’attention des autorités locales qui ont, illico, chargé un bureau d’étude pour voir la possibilité de rassembler ces locaux en une structure pouvant abriter le nouveau CHU.

En reliant ces bâtiments par des passerelles et en procédant à quelques aménagements, le bureau d’étude a présenté une situation qui permettra à  l’administration de réaliser ce projet  à moindre coût et en un temps record. C’est cette étude que le wali et le directeur général du CHU sont allés défendre auprès du premier ministre qui les a reçus pour la circonstance. Bougie attend la réponse  du gouvernement, le ministre de la santé et le premier ministre particulièrement, pour entamer les travaux.

 Amaynut