Yennayer 2969 à Marseille

0
Yennayer à Marseille
Yennayer à Marseille

MARSEILLE (TAMURT) – L’association Solidarité France-Kabylie (SFK) a organisé le samedi 19 janvier 2019 dans les 11e et 12e arrondissements de Marseille sa 5e édition de Yennayer au CMA de la Barrasse. Cette fête commence à s’enraciner dans ces quartier est de Marseille grâce aux efforts de cette association et au soutien de la députée Valérie Boyer et du maire de secteur Julien Ravier.

La célébration de l’évènement a commencé à 14h30 par une conférence-débat et dédicaces donnée par l’écrivain et journaliste Rachid Oulebsir dont l’intitulé est « Que reste de Taqbaylit aujourd’hui et qu’elles sont les moyens de sauvegarde et de transmission ». Quelques dizaines de personnes ont écouté avec beaucoup d’intérêt le conférencier qui a dressé l’état des lieux de la situation de la culture et de la société kabyle aujourd’hui en décrivant tous les secteurs, langue théâtre, le cinéma, la poésie…etc. Comme solution pour la sauvegarde l’écrivain a appelé tous les Kabyles « à s’investir sur le terrain dans la construction et l’amélioration du contenu de Taqbaylit et non pas à s’occuper de l’embellissement d’un contenant qui se vide ».

Répondant à la question d’une dame qui a peur de l’autonomie et de la sécession, l’orateur a clairement dit qu’« on ne doit pas avoir peur de l’autonomie et bien au contraire on doit défendre ce concept car c’est la seule voie qui empêchera la dissolution de la Kabylie dans l’idéologie arabo islamique imposée par le pouvoir et ses relais en Kabylie ». Le débat a été suivi par une longue séance de dédicaces qui a durée jusqu’à 18h.

Vers 19h30 l’équipe de SFK a commencé à accueillir le public pour la soirée musicale. Valérie Boyer la députée des Bouches du Rhône et Anne Zakaryanune élue du 11/12 qui représentaient le maire Julien RAVIER ont prononcé chacune les vœux de bonne année. Elles ont prononcé en kabyle « Aseggas Ameggaz ». Le président de SFK a lui aussi présenté ses vœux et a prononcé un discours appelant les Kabyles à défendre leur origine kabyle tout en s’investissant dans la société française pour arracher la place qui leur sied dans ce pays.

Dans la première partie de la soirée il y a eu le quiz de l’écrivain fahim Messaoudène, le passage de la chanteuse Tilelli, du groupe SFK puis le récital de poèmes de Hafid. Dans la deuxième partie le grand chanteur Kaci Boussaad a mis le feux aux poudres, la piste de dance est restée pleine tout le temps de sa prestation musicale. Il a donné beaucoup de bonheur au public marseillais présent. La soirée s’est terminée vers 1h du matin. L’équipe de SFK a nettoyé les lieux, rangé et transporté le matériel vers leurs locaux à Saint Barnabé.

Rappelons que Yennayer a été célébré auparavant par les associations AFK13 et AMA le 11 janvier à la salle Magalon, puis le 18 janvier à l’hôtel de ville par Nora Preziozi adjointe au maire et qui représentait Jean Claude GAUDIN maire de Marseille. Dans les deux soirées des centaines de citoyens Marseillais ont marqué par leur présence leur attachement à Yennayer cette fête importante de l’histoire des Amazighs.

Kader DAHDAH