Yennayer célébré avec faste à Freiburg en Allemagne

1
Yennayer célébré avec faste à Freiburg en Allemagne

FREIBURG (Tamurt) – Les Kabyles d’Allemagnes ont célébré, comme de coutume, le nouvel an amazigh, Yennayer, avec faste, hier soir à Freiburg, au sud de l’Allemagne.

Plus de 300 personnes sont venues de plusieurs régions d’Allemagne, de République Tchèque, de Suisse et de France pour prendre part à cette soirée, le tout dans une ambiance de joie et de fraternité. Une occasion de retrouvailles et de faire une halte, afin de  faire une rétrospective pour le combat identitaire et la libération de la Kabylie.

Le premier intervenant, Dr Akli Kebaili est revenu avec détail sur les origines de Yennayer. Dans un discours simple, Dr Kebaili a brassé un tableau sur les divergences entre Kabyles et la nécessité de trouver un dénominateur combat pour faire avancer le combat libérateur. Il est revenu également sur la tolérance religieuse et la démocratie kabyle.

« Yennayer est l’une des dates phare de notre identité. Si Kabyles sont des milliers à sortir dans la rue pour réaffirmer leur existence, nous aussi on ne peut pas rester indifférents en Allemagne ou ailleurs dans le monde. Je remercie les Kabyle de Freiburg d’avoir organisé cette manifestation », nous dira Farid, un militant actif de la cause Kabyle.

Des femmes, des veilles, et des jeunes sont assistés à cette soirée pour continuer à célébrer le premier jour de l’an amazigh comme leurs aïeux. «Nous allons continuer notre combat et ne jamais récapituler. C’est plus qu’un devoir. Ainsi, les générations futures triompheront un jour. Tôt ou tard », lâche une militante du MAK qui a ramené ses enfants avec elles. La soirée a été agrémentée par un couscous et une soirée musicale animée par la chanteuse Uli. Une allemande qui chante en kabyle et qui défend aussi la cause Kabyle.

Lounès B