Yennayer, une date pour réclamer aussi l’indépendance de la Kabylie

0

KABYLIE (Tamurt) – La journée de Yennayer, premier jour de l’an Berbère, n’est plus une journée festive en Kabylie. C’est une date phare dans le long combat pour la libération de la Kabylie. Les Nationalistes kabyles ont réussi à sensibiliser toute la Kabylie pour faire de Yennayer une journée de protestation.

Le MAK, et plus récemment l’URK, appellent à des manifestations dans les grandes villes de la Kabylie. Le seul mot d’ordre: La libération de la Kabylie. Le régime colonial a, dans la précipitation, reconnu la journée de Yennayer comme journée nationale dans l’espoir de voir les kabyles se calmer. Mais ces derniers savent pertinemment que ce n’est que de la poudre aux yeux. A vrai dire Yennayer était toujours et depuis longtemps une journée fériée en Kabylie. Ce que réclament les kabyles, et de toutes leur forces, c’est le départ du régime colonial Algérien de la Kabylie et de retrouver sa souveraineté perdue depuis 1871.

Les kabyles sont appelés alors à sortir en masse le 12 janvier dans les rues de la Kabylie pour maintenir la pression sur le régime colonial et de fêter avec faste le premier jour de l’an Berbère le soir.

Ravah Amokrane