Yennayer n’est pas une journée officielle

16

TAMAZGHA (Tamurt) – L’annonce par le régime algérien de l’officialisation de la langue Tamazight n’est en fin de compte que de la poudre aux yeux. Une seule preuve suffit à elle seule la supercherie du pouvoir algérien. Ce dernier refuse toujours de reconnaître la journée de Yennayer, premier jour de l’an Berbère qui coïncide avec le 12 janvier du calendrier grégorien, alors qu’il annonce l’officialisation de Tamazight.

La contradiction est de taille. La reconnaissance de Tamazight par l’Algérie restera toujours du noir sur papier. C’est un secret de polichinelle. On continue déjà à balancer des polémiques stériles sur les caractères graphiques de cette langue pour ne jamais la promouvoir. Si le pouvoir algérien a vraiment une volonté d’officialiser Tamazight, il aurait créé d’abord une académie Amazighe au lieu de livrer cette belle langue aux polémiques et aux spéculations des islamistes.

Les barbus exigent même de l’écrire en caractère arabe. Il ne manque qu’à exiger de « parler » Tamazight en langue arabe ! (sic). Une chose est sûre, les Kabyles ont décidé de prendre en charge cette langue. Elle est déjà officielle dans ce pays et l’avenir ne sera que promoteur. Le MAK et le GPK s’en occupent !

Lounès B