Afghanistan: L’armée américaine veut garder neuf bases après 2014, selon Karzaï

0

Les Américains veulent garder neuf bases militaires en Afghanistan après 2014 et certains pays de l’Otan envisagent aussi de maintenir des soldats dans le pays, a déclaré jeudi le président afghan Hamid Karzaï, en se disant favorable à la demande américaine.

A Washington, la Maison Blanche a indiqué que les Etats-Unis ne souhaitaient pas avoir de bases militaires permanentes en Afghanistan et que toute présence de soldats américains dans ce pays après 2014 se ferait «uniquement à l’invitation» de Kaboul.

Le maintien de bases et soldats étrangers en Afghanistan est dénoncé par la rébellion des talibans, qui a jusqu’ici toujours indiqué que leur retrait total était l’une des conditions sine qua non de toute négociation de paix. Les Américains «veulent neuf bases à travers l’Afghanistan» et «nous allons leur donner» ces bases car «cela est dans l’intérêt» du pays, a déclaré Karzaï lors d’un discours à l’Université de Kaboul retransmis en direct à la télévision.

«Les Etats-Unis ne cherchent pas (à avoir) des bases militaires permanentes en Afghanistan»

Ces bases se trouvent aux quatre coins du pays: à Kaboul, Bagram (près de Kaboul), Mazar-i-Sharif (nord), Jalalabad (est), Gardez (sud-est), Kandahar (sud), Helmand (sud), Shindand (ouest) et Hérat (ouest), a-t-il détaillé. Karzaï a déclaré que des «négociations très sérieuses et délicates» étaient en cours avec les Américains à ce sujet. «L’Afghanistan a ses propres demandes et intérêts», a-t-il dit sans préciser ces demandes ni évoquer l’épineuse question d’une éventuelle immunité pour les soldats américains après 2014.

L’Otan a fixé à la fin 2014 la fin du retrait de sa force internationale d’Afghanistan (Isaf), forte de quelque 100.000 soldats. Washington, qui en fournit les deux tiers, a depuis fait part de son intention de garder des soldats américains sur le sol afghan après cette date, à condition que Kaboul accepte de leur accorder l’immunité juridique.

La Maison Blanche a rapidement réagi jeudi aux déclarations du président Karzaï. «Les Etats-Unis ne cherchent pas (à avoir) des bases militaires permanentes en Afghanistan», a déclaré le porte-parole de la présidence, Jay Carney. «Toute présence (militaire) américaine serait uniquement à l’invitation du gouvernement afghan et dans le but de former des soldats afghans et de s’en prendre aux derniers éléments d’Al-Qaïda», a dit Carney.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here