Bangladesh: Un leader musulman britannique poursuivi pour crimes de guerre

0

Un tribunal spécial au Bangladesh a engagé des poursuites ce jeudi contre un dirigeant musulman britannique d’origine bangladaise et un citoyen américain pour leur rôle présumé dans le meurtre d’intellectuels lors de la lutte pour l’indépendance du pays menée contre le Pakistan en 1971.

De nationalité britannique, Chowdhury Mueen-Uddin a occupé des postes importants dans plusieurs organisations islamiques en Grande-Bretagne et a participé à la création du Conseil musulman de son pays d’adoption. S’il est extradé et jugé coupable, il encourt la peine de mort.

{{«Poursuivi pour crimes contre l’Humanité et génocide»}}

Cet ancien journaliste basé à Londres, qui dément les accusations à son encontre, était journaliste dans un quotidien au Bangladesh lorsque son pays, qui n’était alors qu’une province nommée Pakistan oriental, s’est séparé du Pakistan occidental, l’actuel Pakistan.

Il est accusé d’avoir été un important membre actif de la milice islamiste pro-pakistanaise Al-Badr et du parti islamiste radical Jamaat-e-Islami, qui luttaient pour que leur province reste dans le giron du Pakistan. «Le tribunal a pris connaissance des accusations de crimes de guerre contre Chowdhury Mueen-Uddin et a émis un mandat d’arrêt contre lui», a indiqué à l’AFP un responsable au sein du «tribunal international des crimes» du Bangladesh (ICT), situé à Dacca.

Selon le procureur Syed Haider Ali, interrogé par l’AFP, Mueen-Uddin est «poursuivi pour crimes contre l’Humanité et génocide. Les accusations incluent l’assassinat de figures intellectuelles du pays lors de la guerre de libération en 1971».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here