Coup de manivelle, à Seddouk, du 2e épisode d’un film en kabyle

0

Retraçant la vie d’un montagnard de la vallée de la Soummam, qui vivait dans la misère et ne s’en sortit qu’après le départ de son fils en France. Ce dernier, gagnant bien sa vie, envoya régulièrement de l’argent à son père. Hélas cette mauvaise habitude bien ancrée dans ce qu’il faut appeler sa seconde nature, l’a contraint à continuer à être radin au point où il privera même sa propre femme de la chaleur de la cheminée. Le jour où, faisant fi de ses exigences, celle-ci allumera le feu de la cheminée et son mari la surprendra, c’est le drame. Non pas qu’il ait eu le temps de dire quoi que ce soit mais il succombera à une crise cardiaque.

Ceci est un avant-goût du film « Amech-hah » (l’avare) du scénariste Nabil Mouhoubi dont le premier coup de manivelle de la deuxième partie a été donné à Seddouk, cette semaine. C’est après avoir constaté le succès du premier épisode que la décision de produire un second a été prise.

Massidida

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here