Etats-Unis : tuerie dans une école élémentaire du Connecticut

0

Un homme a ouvert le feu, vendredi 14 décembre, dans une école élémentaire de Newton, dans le Connecticut au nord-est des Etats-Unis. Le bilan reste difficile à établir mais les médias américains évoquent 27 morts dont au moins 14 enfants.

Un homme a ouvert le feu, vendredi 14 décembre, dans une école élémentaire de Newtown, dans le Connecticut. Le bilan humain reste encore difficile à déterminer, tant les médias américains donnent des informations contradictoires. L’agence de presse AP, citant une source officielle, affirme que 27 personnes ont été tuées dans l’attaque, dont 18 enfants. Mais le chiffre n’a pas été confirmé par le porte-parole de la police locale, Paul Vance. Lors d’une conférence de presse, le responsable a seulement évoqué « plusieurs morts, élèves et enseignants ».
Paul Vance a également annoncé que le tireur était mort sur les lieux. La chaîne de télévision CNN précise que le corps du tueur présumé aurait été retrouvé dans une salle de classe. Elle cite également le nom d’un tireur présumé avancé par une source officielle. Cette personne serait âgé d’une vingtaine d’années. Selon CBS News, le tireur pourrait être le père d’un enfant scolarisé dans l’école, et portait deux armes. Aucune de ces informations n’a été confirmée par la police. D’autres médias continuent d’évoquer également l’hypothèse d’un second tireur.

{{« LA ZONE EST SÉCURISÉE »}}

L’attaque s’est produite dans la matinée à l’école Sandy Hook de la petite ville de Newtown, à 128 kilomètres de New York. Près de 600 enfants âgés de 5 à 10 ans se trouvaient alors dans l’école. La totalité des écoles de Newtown ont été bouclées, ont annoncé les autorités scolaires de la ville.

La police locale a été alertée peu après 9 h 30, selon le porte-parole de la police locale, Paul Vance. Elle a à son tour immédiatement demandé l’aide de la police de l’Etat, qui s’est elle aussi rendue sur les lieux. « Notre principal objectif était d’évacuer aussi rapidement et aussi efficacement que possible tous les élèves et le personnel de l’établissement. L’école en entier a été fouillée. Tout cela a été accompli, a-t-il poursuivi. La zone est sécurisée. […] Une zone tampon a été mise en place, où étaient emmenés les élèves et les membres du personnel. Très vite, ils ont pu retrouver leurs parents et ceux qu’ils aiment. » « L’équipe criminelle de la police de l’Etat, la police de Newtown, le procureur de Danbury et plusieurs agences travaillent ensemble pour répondre à toutes les questions qui entourent cette tragédie », a-t-il conclu.

Si le bilan est confirmé, il s’agira de l’attaque la plus meurtrière de l’année, et de l’une des plus graves sur un complexe scolaire. La tuerie de Columbine, le 20 avril 1999, avait fait 13 morts et 24 blessés. Les deux étudiants à l’origine du massacre, Eric Harris et Dylan Klebold, s’étaient suicidés après le drame. La fusillade de l’université Virginia Tech en 2007 avait fait 33 morts dont l’auteur des coups de feu.

{{OBAMA PRÉSENTE SES CONDOLÉANCES}}

Le président Barack Obama a été rapidement mis au courant du drame, et a contacté le gouverneur de l’Etat pour lui signifier ses condoléances, a annoncé vendredi son porte-parole. Le président s’est aussi entretenu avec le chef de la police fédérale (FBI), Robert Mueller, selon M. Carney. Interrogé lors de son point de presse quotidien sur les conséquences de cette énième fusillade vis-à-vis de la réglementation sur les armes, M. Carney a en revanche affirmé penser que ce n’était « pas le jour » pour discuter politique. « Je pense qu’il est important, dans un tel jour, […] de ressentir une énorme empathie pour ceux qui ont été touchés », a expliqué le porte-parole, sans être en mesure de confirmer de bilan.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here