KABYLIE – Tizi Ouzou: Sit-in des Habitants d’Ath Zmenzer au siége de la wilaya

0

Les habitants d’Ath Zmenzer ont organisé, lundi, 6 mais, un sit-in devant le siège de la wilaya de Tizi Ouzou pour réclamer plus de sécurité dans leur commune où des assassinats, cambriolages et agressions sont souvent signalés. La création d’une coordination intercommunale contre l’insécurité et les kidnappings est inéluctable, estime un membre de la cellule de crise installée au lendemain de l’enlèvement du jeune Yazid Kahil.

Les manifestants ont déployé, lors de leur rassemblement, des pancartes sur lesquelles ont pouvait lire, entre autres, «Halte aux kidnappings » et « Non à l’insécurité ».

Des habitants d’Ighil El Mel et ceux des autres villages d’Ath Zmenzer se sont mobilisés comme un seul homme pour entreprendre des actions ayant abouti à la libération de l’otage. Un grève générale et une caravane avaient été organisées, le week-end dernier, pour exiger la libération de ce jeune et s’élever, par la même, contre le phénomène des kidnappings qui prend de l’ampleur, notamment dans le versant sur de la wilaya de Tizi Ouzou où des dizaines de personnes (entrepreneurs et commerçants, entre autres) ont fait l’objet de rapt. Notons que ce n’est pas la première fois que les citoyens d’Ath Zmenzer s’élèvent pour dénoncer l’insécurité. En janvier dernier, la commune avait été paralysée, une journée durant, par une grève générale observée le jour de l’enterrement d’une vieille femme assassinée à l’intérieur de son domicile au chef-lieu de la commune

le phénomène ne se limite aucunement à un village où une commune. Il est en train, a-t-il ajouté, de se propager à travers les quatre coins de la wilaya. Effectivement, les premiers enlèvements ont été enregistrés certes, en 2005, dans les localités du versant sud de la wilaya de Tizi Ouzou mais, le phénomène a réussi ensuite à toucher les autres communes de la région comme Freha, Aghribs, Azeffoun, Iflissen, Mekla et Ouacifs où les citoyens ont mainte fois organisé des actions de terrain afin de dénoncer les rapts.

La rédaction.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here