La dette algérienne auprès des hôpitaux français : une ardoise de 20 millions d’euros

0

« Premier débiteur, l’Algérie accuse une dette d’environ 20 millions d’euros. Viennent ensuite le Maroc (plus de 10 millions d’euros) et les pays du Golfe (10 millions d’euros), la Tunisie (environ un million d’euros) ». C’est ce qu’a révélé aujourd’hui, 15 octobre, le journal français Le journal du dimanche (JDD).
Ces révélations arrivent à un moment où la Caisse national d’assurance sociale algérienne (CNAS) a démenti l’information faisant état de l’existence de dette algérienne auprès des hôpitaux étrangers. Et du côté de l’Hexagone, cette affaire est révélée dans un moment de crise aiguë dans la Zone euro.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here