La mairie de Mizrana (Tizi Ouzou) fermée depuis hier

0

Le recours à la fermeture des sièges d’APC, de daïras, de routes, etc est un acte quasi quotidien dans la wilaya de Tizi Ouzou. A tour de rôle, on ferme ces institutions symboles de l’Etat pour crier sa colère, dénoncer une situation, pour réclamer sa part de développement, pour exiger l’amélioration du cadre de vie, pour de l’eau, etc.

A Mizrana, commune forestière située à une trentaine de kilomètres au nord de Tizi Ouzou, les habitants du village Tala Toghrast ont cadenassé l’entrée du siège de la mairie ainsi que le parc communal pour une histoire qui sort un peu du commun.

Ils dénoncent l’administration au sujet de ce qu’ils qualifient d’entraves au renouvellement du comité de village resté en stand-by depuis plusieurs années. Or, le renouvellement d’un comité de village, régi par la loi sur les associations, est du ressort des services de la direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de la wilaya et non pas de l’APC. Hier, c’était au tour des habitants du village d’Ait El Kaid, dans la commune d’Agouni Gueghrane, à Ouadhias, de procédé à la fermeture de la RN 30 et le siège de la daira pour protester contre « l’indifférence » des pouvoirs publics à l’égard de leurs doléances relatives aux problèmes d’eau, d’électricité et de gaz.

Lounès O.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here