Libye : adoption d’une loi controversée, siège des ministères levé

0

Le Congrès général nationale libyen a adopté, dimanche 5 mai, avec 115 voix sur 157 une loi controversée qui exclut de la vie politique toute personne ayant occupé un poste de responsabilité sous le régime de Mouammar Kadhafi, depuis l’arrivée de ce dernier au pouvoir en 1969.

Cette loi doit encore être ratifiée par la Commission juridique du Congrès. Elle exclut d’office son président, Mohamed al-Megaryef, qui avait été ambassadeur en Inde durant les années 1980. Elle risque d’écarter aussi au moins quatre ministres du gouvernement d’Ali Zeidan et une quinzaine de députés, dont le vice-président du Congrès, Jomaa Atiga, selon un responsable libyen. La loi prévoit la formation d’une commission qui se chargera de son application.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here