Nigeria: Un ancien ministre du Pétrole enlevé à la sortie d’une mosquée

0

L’ancien ministre nigérian du Pétrole, Shettima Ali Monguno, 87 ans, a été enlevé vendredi par des hommes armés à l’extérieur d’une mosquée dans la ville de Maiduguri, fief du groupe islamiste Boko Haram, dans le nord-est du Nigeria, a annoncé sa famille.

«Les ravisseurs nous ont contactés et nous avons pu parler à mon père au téléphone», a déclaré à l’AFP le fils de l’ancien ministre, Abubakar Ali Monguno. «Il nous a dit qu’il allait bien. Ils (les ravisseurs, ndlr) ont demandé une rançon», a-t-il ajouté, refusant d’en donner le montant.

{{Pas de revendication}}

D’autres habitants et proches ont indiqué que Abubakar Ali Monguno -qui présida en 1972 l’OPEP (organisation des pays exportateurs de pétrole) en 1972- des gens après la prière, puis qu’il avait été attaqué après être entré dans sa voiture.

Aucun groupe n’a revendiqué cet enlèvement. Néanmoins, les analystes relèvent que le groupe islamiste radical Boko Haram s’en est pris à des personnalités de haut rang dans la région de Maiduguri. Ses membres ont commis des assassinats mais aussi des enlèvements contre rançons afin de financer leur insurrection qui a fait des milliers de morts depuis 2009.

Monguno avait participé à une rencontre de «sages», en mars à Maiduguri, avec le président nigérian Goodluck Jonathan pour discuter des problèmes posés par Boko Haram. Il a souvent appelé au dialogue avec le groupe, et a exhorté le président nigérian à réduire le dispositif de sécurité très contraignant dans la ville, comprenant notamment un couvre-feu dès le coucher du soleil.

C’est dans cette même région de l’extrême nord-est du Nigeria qu’avait été détenu pendant deux mois une famille de sept Français – dont quatre enfants – enlevée en février dans le nord du Cameroun.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here