Sliman Σazem – Men ttif taruẓi kennu

3

{Sliman Σazem: am wakken lḥeq yettmettat!}

Zik asmi tella nniya
Igellil yerbeḥ wul-is
Yella nnif tella leḥya
Kul wa lḥerma deg uxxam-is
Tura mi tzad leqraya
Terwi-yaɣ lεeqliya
Bab-as inneker-it mmi-s
Akka i d lweqt aɣeddar

D imeslayen n yiwet n tallit izegren akud akken ad d-ilin d awalen n lebda , ara d-yaf umdan mi iten-yeḥwaj. Sliman Σazem , s taqbaylit timsereḥt, yeẓda isefra wuɣur ttεanin wid yeffuden lewqam akked tmusni. Ttnadin fell-asen medden si tsuta ɣer tayeḍ amer yes-sen ad qablen acqirew n tudert n yal ass. Tuttriwin i d-yesers Sliman Σazem ɣer unnar n tidmi, d tid yetteǧǧan amdan ad yekcem ɣer daxal n yiman-is , ad yemjadel d rray-is akken ad yejbu kra yeffren wad d-iban kra iεerqen:

Amek wa zzhher-is yekker
Fiḥel ma yexdem s lmul
Acu i ixdem yifker
Imi iεebba s ṭul
I temẓin yekrez uzger
Amek iten yeεlef uɣyul?

Lbaṭel yemlal yid-s Sliman Σazem si zik. D netta i d axṣim-is n lebda. S uḍaḍ yesnaεet-it, yekkes-as aɣumu akken ad d-iban εinani zdat medden. Yemla-yaɣ-d amek i d udem-is, yemlaya-ɣ-id iberdan ɣef ayeg ilaq ad nerwel ma yella ur nebɣi ara ad as-nili i ẓẓur d tadla:

Ma nettεemid i labṭel
A nuɣal yakk am ṭbel
Kul wa ad ihheggi aεrur-is!

Win yettnadin tidet, win id yesrusuyen idurar n lḥeq mgal tamuḥqranit, ad yaf abrid yessawen zdat-s am wakken i d as-yenna Lunis : “ Win yebɣan
lεezz iyi iman-is
ad yaff abrid-is yesεeb”
.

Ula d Sliman Σazem ur t-yezgil-ara wenect-a:

I lukan a leqbayel
A nesseḥseb a newzen
Weḥd-i i rebeɣ lḥif
Kra n win yettmeyyizen
Ma yella llan d irgazen
Ilaq ad ten-yawi nnif
D lluɣa-nneɣ i yi-iɣaḍen
Amek alarmi i tt-ḥeqren
Tetwaεzel tuɣal di rrif.

Lbaṭel ameqqran ɣer Sliman Σazem, d amur n teqbaylit yettwaksen deg tmurt-is. Temeslayt n teqbaylit yuɣalen d tarbibt. Am nettat am yimedyazen i t-id iḍefren deg ubrid-agi, tḥuza-t tiyyita, tuɣal-as d ljerḥ ur nḥellu:

Si zik uqbel Ruman
S kra n lǧens iεeddan
Qublen-t am yizmawen
Massinisa d Yuɣurten
D igelliden iṣeḥḥan
Asmi llan di dewlap- nsen
Ma yella inker-iten zzman
Mazal ǧǧan-d iẓuran
D-yeqqimen d lǧerra-nsen

Ɣer Sliman Σazem, tamḥeqranit d afus iɣeḍlen talsa, d tin yessengaren lḥeqq, d tin ibeṭṭun ger watmaten, d tin yattawin laṣel ɣer yifri. Ulac yir amdan am win inekkren lasel-is:

Teẓram yakk a leqbayel
Anwi d mmi-s n lasel
D win yettḥezziben i nnif-is

Naɣ diɣ :

Nefka leεhed i lwaldin
ssut n teqbaylit aḥnin
Fell-as ḥedd ur d aɣ-iɣur
Nɣenna yes-s la ttɣennin
Lǧil-agi i d-yullin
Di lmux-nsen la yettfur
Neqesdi-t ad t-id-nesbin
Ay akken bɣun inin
Wi cqa ma ketren lehḍur

Si tama niḍen , taqbaylit ɣer Sliman Σazem, ma din tenṭer, sebba diɣ d araw-is, am akken i d as-yenna Ferḥat:

Tenna-m wesser udem-is
Tzewǧem-d anda nniḍen
Tuɣem tiεdawin-is
Tesmegliz s wallen
Tebeḥbeḥ taɣect-is
Deg yimeṭṭi fell-awen

Ma Sliman Σazem si lǧiha-s yenna:

La ttrun ( wid yemmuten) sbeḥ tameddit
Gguman ad susmen
ɣef widen tɣur ddunit
Ad teddun mazal ṭṭsen
Wid inekṛen tajaddit
Acu i d asen d-yeqqimen

Kra yella yesεa ddwa ala win i yeṣṣren iman-is, yezenz iɣsan-is, ideqqer aglim-is, yesmundel allen-is ɣef tidet yellan. Tidet ɣer wid yettmeyyizen d nekwa. Yeqqar umedyaz:

I win ur nesεi isem
I wacu yella?
Ay akka i d lhem
Yeqqel d menwela
I limer yefheùm
Tidet d nekwa

Γer Sliman Σazem lebni n tjaddit, yeḥwaj lsas ur zmiren ad senquqlen wussan, neɣ ad t-ɣeḍlen ijenṭaḍ. Anita i d tala ideg ara d-yagem umdan lmut akken ad isaḥi iɣerban ad yenḍen lḥerma ɣef yidles akked lasel?

Ḥekkun-aɣ-d ɣef zik-nni
Nnif uzzal tamusni
D lfahmin d iṣebbaren
Akka ara nqeddem d tirni
A nettcewwiq netɣenni
ɣef wayen nnan u d-qqaren
La nessefruy nettmenni
Nettawi-d di leεenni
I d-newret seg yemɣaren

Kra yellan ẓẓay ad yenefsusi ma din isenned umdan ɣef tjaddit, ma din iḥuder timadit-ines. Timadit yebnan ɣef leεwayed, akked yidles. Tamslayt tella-yas d annar ideg ara tennerni wad teǧǧuǧǧeg. Akka am nekni am yal agdud di ddunit, nesεa tutlayt, yis ara nimɣur yes-s ara nennerni Yakk leḍyur mxalafen
Salt-asen ma msawalen
Yal wa amek yettiẓẓif

Γef iddra n waya, cceḥna ad tifsus, abrid ulama yeččur d isennanen, aḍar ad yelḥu, akken yebɣu yili leεtab, i yecqan amdan d asiweḍ:

A tala acuɣer ikem urggeɣ
Alxaṭar aεzizeḍ ɣef ul-iw
D ameẓyan ikem furqeɣ
Di lɣeǧba i-icab yixef-iw
Nekk meqqar la d qqereɣ
Ayen yellan deg ul-iw.

Akka i d Sliman Σazem, izem n tiza. Γer ɣer-s men tif lɣerba, ad yettwaḥḥerrem seg tmurt-is wala ad yefk afus ɣef yiseɣ n teqbaylit..Ma d lemtel si zik yella: {{men ttif taruẓi kennu}}.

3 COMMENTS

  1. tanemmirt-is i mass Hamid at sliman ghef usurif agi i yexeddem. hamid snegh-t d aselmad-iw n tusna
    tanemmirt nwen ula d kunwi. imi ilaq ad nili xas ur bghin ara ad nili

  2. Baouz

    {{Une remarque amère.}}

    {{Point de vue sur le changement ou le bouleversement de la sociologie culturelle}}

    {{L’écart des générations et leurs changements par le système de 40 ans. }}

    Désormais les Kabyles n’ont aucune conscience ni inquiétude sur ce que ils les attend, sont beaucoups préoccupés pour prendre la fuite vers l’étranger.

    Les kabyles d’aujourd’hui sont contaminés par le virus introduit en kabylie par le régime d’alger.
    Ce virus nommé  » absence de repères, disparition de la langue kabyle dans le sens des valeurs,{{l’instrumentalisation de la culture}}, ensuite le doute, la confusion, les suspicions, la maifiance, bref la trahison l’exemple de la période DE TRAITRE BELAID ABRIKA « . a laissé des traces de séquelles dans les mémoires d’aujourd’hui.

    Que j’ai dénoncé à plusieur fois dans ce site kabyle point com.
    Que d’ailleur ce site me fait difficile de lui faire la différence avec le journale diffusé ici en algérie (le matin de Benchicou) qui fonctione avec une extrémité à deux vitesse ou style algérois.

    Exemple : {{l’instrumentalisation de la culture:}}

    Ex : des années 1985/88/90 La manipulation de la chanson Oranais avec le fameux affairiste manageur {{Rachid Fethi}} avec le ministre de la culture et le directeur de l’ENTV de l’époque Hemraoui habib chaouki. Ont consacrés des milliards pour arabiser les jeunes avec le {{Raï}} en kabylie.

    Aujourd’hui l’opération continus d’une autre manière c’est les jeunes kabyles qui sont des fans du {{Raï}} qui commencent à s’intéresser pour devenir chanteur du {{Raï Kabyle}} est un phénomène nouveaux, mais c’est été produit déjâ dans la région des chaouis car les chaouis d’aujourd’hui sont incapables de chanter en chouis.

    Voici l’Exemple en kabylie.

    {{^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ Les islamistes qui joue à la guitare ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ Un nouveau terrorisme culturel ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^}}

    Mouhamed Alloua chanteur algérois mais pas de kabylie même si d’origine kabyle.
    Mouhamed Allaoua est un chanteur fabriqué par les médias business tel que Dépêche de kabylie , BRTV et certains site internet.

    Mouhamed Allaoua un redoutable islamiste kabyle diguisé par la chansonnette. Nouvelle génération de chanteur jetable.

    Mouhamed Allaoua ne connait pas la langue kabyle au sens des valeurs du terme.
    Mouhamed Allaoua Prédateur de l’argent de poche des jeunes.
    Mouhamed Allaoua c’est l’un des introducteur Rai kabyle en kabylie.

    Mouhamed Allaoua un franco-algérois trabadiste de la chanson.
    Mouhamed Allaoua un dangereux pour la jeunes kabyle.

    Mouhamed Allaoua une marionnette .

    Mouhamed Allaoua déclare dans un journale : grâce à ses prières islamique qu’il remplisse les sales, finalement sa religion rentre des milliards.

    Mouhamed Allaoua fait partie de la bourgeoisie DE L’ALGERIE FRANCAISE.

    Mouhamed Allaoua : participe avec ceux qui Manipulent, instrumentalisent , utilisent , le Nom  » Kabyle  » pour faire disparaitre ce peuple et sa culture voire même sa langue.

    Qui manipulent, instumentalisent, utilisent le Nom  » kabyle  » Pour remplir les comptes Bancaires.

    Mouhamed Allaoua un véritable produit de formatage, formatage.

    un prédateur, un prédateur, un prédateur,un prédateur…

    Chanteur des affaires,Chanteur des affaires,Chanteur des affaires,Chanteur des affaires,Chanteur des affaires…

    Trabandiste,Trabandiste,Trabandiste,Trabandiste,Trabandiste,Trabandiste,Trabandiste,Trabandiste…

    {{Mais il n y a pas que lui ils sont nombreux épaulés par des nouveaux stratèges du pouvoir qui s’est embuscadé dans tout les coins de la culture et des médias..}}

    —————————————————————————————————————————————-
    {{
    La chanson Kabyle en danger}}

    {{La chanson kabyle commence a changer de direction}}

    {{Le résultat final de ce changement est le cas Chenouis de Tipaza et des Chaouis de la wilaya de Batna .}}

    Baouz

    • {{eh mon ami? c’est quoi tout cela
      pourquoi t’attaquer à des gens
      on défends des valeurs on ne descend pas nos semblables
      aimer la culture kabyle la défendre
      passe par le respect des hommes
      la suspicion ne donne rien de bon
      amicalement ami!

      hamid ait slimane}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here