Tizi Ghennif : encore un suicide

3

La série noire des suicides se poursuit à Tizi Ouzou. Durant la nuit d’hier encore, le corps sans vie d’un jeune de 28 ans a été retrouvé dans la localité de Tizi Ghennif à 50 km au sud-ouest de la capitale du Djurdjura. La victime s’est donnée la mort par pendaison. Il y a trois jours, un quinquagénaire s’est donné la mort, toujours par pendaison, à Boudjima, commune du nord de la wilaya de Tizi Ouzou.

3 COMMENTS

  1. {{Sacrifice d’animaux – dépouillement d’ossements humains dans les tombes}}

    Ces forces occultes dont les pouvoirs sont au-delà de toute conception, au delà de toutes limites. Les animaux sont sacrifiés, les morts y passent aussi, on découvre des chasseurs de tombes qui vont jusqu’à ouvrir et profaner des tombes en pleine nuit pour voler un organe ou plusieurs organes du cadavre, et enrichir un trafic au bénéfice plantureux. Le plus étrange, c’est que dans les grandes villes du Maghreb, ces pratiques, quoique feutrées, dissimulées, restent de mise. Dans la capitale, une ribambelle de gamins prend possession de la ruelle principale dès le crépuscule pour vendre des centaines de petites tortues. «Non, c’est pour les gens qui ont des jardins et qui aiment élever des tortues», répond un des gamins à la question de savoir qui «achète ces tortues». En fait, la sorcellerie du Maghreb central, utilisait souvent les tortues comme rituel pour des actes sataniques ou pour jeter le mauvais sort. Des jeunes filles, cultivées et urbanisées, n’hésitent pas à solliciter la «baraka» des saints et des marabouts qui pour trouver un emploi, qui pour se marier, ou pour exorciser le «mauvais œil». un saint homme est devenu le souffre douleur des filles qui veulent se marier. Chaque mercredi, les jeunes filles, qui ont consulté auparavant un «voyant», y affluent pour contrecarrer le mauvais sort.
    Les bouts d’ongles, ou des morceaux de cheveux sont utilisés par les sorciers , pour entretenir des rites de proximité avec la personne à atteindre…La plupart, il s’agit de médecine et provoquer mentalement des gens plus faibles par des manipulations mentales et boniments, comme cela se fait dans les sectes, dans le but de voler ou obtenir des avantages plantureux…Ces derniers ne connaissent rien en sorcellerie, D’autres utilisent la vraie sorcellerie ce sont les gens qui utilisent les démons et les génies « infidèles » pour réaliser leur but c’est une sorte de pacte avec le diable comme celui du mythe de Faust. Et semblent utiliser le spiritisme pour réaliser ce pacte.
    En Algérie, le Dr Bekkat a expliqué que les organes d’enfants, tels que le foie et le cœur et autres organes, qui ont été volés dans certaines régions, sont utilisés pour la sorcellerie. Il était convaincu que la majorité des enfants ont été kidnappés pour des questions de règlements de comptes.

    .{{Les victimes sont des proies faciles}}
    Une personne angoissée, malade, à esprit critique très faible, voire même à des personnes stressée qui ont un sentiment de relâchement…Ces personnes peuvent devenir des proies faciles de manipulation d’esprit. Il y a des échelons précis dans les pratiques de l’envoûtement…Un esprit carthésien se fera plutôt avoir par l’utilisation de substances toxiques…d’autre plus faibles se feront avoir par l’exposition des confidences récupérées…Les techniques de manipulations sont d’entrée de jeu mises en pratique…Faux espoir, fausse philosophie, fausse pratique religieuse..

    {{Charlantantisme ?}}
    Des charlatans vont même jusqu’à utiliser le Saint Coran. Un petit bout de papier bon marché, avec écrit dessus des mots d’une langue venue d’ailleurs peut envoûter, désenvoûter ou protéger une personne, et dire que des gens y croient aussi fort qu’à leur religion. Les adeptes de la sorcellerie, qui usent de tous les moyens pour tromper leurs clients, profitent généralement de leur ignorance ou de leurs croyances, bénéficiant d’une propagande gratuite au sein de la société notamment dans les fêtes de mariage. Parmi les types de sorcellerie, les répandus au Maghreb figure au premier rang le recours aux effets des plantes médicinales, des minéraux et des organes des animaux. L’un des phénomènes nouveaux dans ce pays est la diffusion d’article dans la presse qui traitent des sujets relatifs à la sorcellerie et la Rokia, la persistance de ces sujets sur la une de ces publications montre aisément que ce sujet attire les Algeriens, et que c’est un sujet qui fait vendre, donc, et probablement un atout de marketing.

    {{
    Sorcellerie et échec de mon mariage que faire ?}}
    On trouve ainsi parmi les discussions, des exemples de mères qui ensorcèlent leurs fils pour qu’ils ne se détournent pas d’elles en faveur de leurs épouses ou des femmes qui ensorcèlent leurs maris pour qu’ils ne les quittent pas. ou alors qui touchent des français ayant des liaisons avec des filles du pays.
    Ces rites peuvent avoir des conséquences douloureuses et grave sur la détermination d’un homme…les substances utilisées créent de vrais malaises outre ceux qui sont souhaités…Comme par exemple des céphalées, des maux de tête qui ne peuvent pas être calmés même si l’on prend les plus fort antalgiques, des douleurs dorsales et d’articulation, l’insomnie, des dépressions nerveuses ou des maux de ventre dans le cas où le sort était mis dans la boisson ou la nourriture…Certains utilisent des potions, ce qui ne constitue pas de la sorcellerie en soit, mais qui peuvent constituer du poison. Un autre stratagème est le mensonge organisé, afin de créer, un climat d’accueil mental favorable sur base de manipulations mentales plus ou moins subtiles…Une fois entré dans une structure précise, il est difficile voire impossible de s’en sortir. Chaque entité ou groupe, chaque clan a des valeur d’appartenance sociale, de fraternité très forte, cela s’apparente plus à l’esprit de secte ou de religion.

  2. {{Impact sur la santé :}}

    La sorcellerie peut provoquer des dérèglements très importants dans la santé. Nous avons cité la stérilité de la femme et l’impuissance de l’homme. Il y a aussi le cancer, l’hémophilie, le diabète, la mort des reins ou des ovaires, l’eau dans les poumons, la chute des cheveux, l’eczéma…

    Toxi-infection alimentaire : maladie, souvent infectieuse contractée suite à l’ingestion de nourriture ou de boisson contaminées par des agents pathogènes qu’il s’agisse de bactéries, virus, parasites ou de prions. Pour les maladies d’origine alimentaires provoquées par l’ingestion de produits non-comestibles ou toxique (intoxications médicamenteuses, métaux lourds, empoisonnement, champignons vénéneux, des produits chimiques), on parle seulement d’intoxication alimentaire.

    {{Les réponses de la médecine sont souvent :}}

    * Il n’y a rien, tout est normal ; mais la personne souffre quand même.
    * Il y a un problème mais on n’en a jamais vu de pareil.
    * C’est dû au ‘ stress ‘ et on prescrit des antidépresseurs qui ne font que créer un second problème sans résoudre le premier.

    * Vous avez telle maladie, mais on ne sait pas comment c’est venu.

    Dans tous les cas il n’y a pas de traitement ou le traitement est inefficace.

    {{Impact sur la santé mentale, la folie et la mort}}

    La personne perd les pédales, doute de tout, parle toute seule, se prend pour quelqu’un d’autre, doute de tout le monde, voit des choses, établit des relations entre plein de choses, etc. Pour la mort : la personne devient suicidaire et se sent poussée à se jeter par la fenêtre, à s’ouvrir avec un couteau, à prendre des médicaments dangereux, à se jeter devant les voitures ou autre. Ou encore elle subit des accidents très graves dont elle échappe de justesse.

    {{L’assujettissement}}

    La personne obéit au doigt et à l’œil au sorcier ou à celui qui a commandé la sorcellerie, il est incapable de lui tenir tête ou d’exprimer son désaccord. En son absence, il se peut qu’il regrette sa soumission et décide de résister ou dans certains cas même en son absence il croit avoir bien fait et défend son sorcier quand on lui dit de s’en méfier. Ce type de sorcellerie est utilisé dans plusieurs cas : pour exploiter financièrement une personne, femme voulant dominer son mari ou vice versa, mère croyant diriger ses enfants dans le bonheur, un sorcier veut utiliser quelqu’un pour poser sa sorcellerie, combiné avec la sorcellerie de l’amour précitée…

    {{L’apathie}}

    La personne perd toute motivation et n’essaye plus de rien faire. Elle repousse sans cesse à plus tard, passe son temps à dormir, part pour des démarches mais laisse tombe…

    {{Le faux amour}}

    La personne, homme ou femme, n’est pas amoureuse de l’autre, mais elle est obsédée, pense toujours à elle, la voit partout, et peut croire qu’elle est véritablement amoureuse, alors que logiquement, il n’y a pas d’attirance ni de raison d’aller vers elle. On retrouve le plus souvent un intérêt de la deuxième personne à se marier avec la première, qu’il soit affectif ou matériel ou bien l’intérêt d’une tierce personne.

  3. {{LA CHASSE DES ANIMAUX FONT RARES ( GAZELLES ….ECT ) PAR LES ROYAUMES DU GOLF DANS LE SUD DE SAHARA}}

    par example le Maroc et l´Algerie ! les pays les plus connus !

    C’était une commande ferme. Elle avait demandé plusieurs mois de préparation, mais seulement quelques heures d’exécution.

    Le corps dune hyène vendu à 150.000 DH à un riche commerçant du Golfe.

    Super coup pour Brahim qui tient une petite échoppe à la Souika de Rabat. « Cela remonte à plus de cinq ans, ce type de commande, on en reçoit rarement, en général, ce sont des clients occasionnels qui viennent se payer quelques grammes de cervelle d’hyène vendue à partir de 500 DH le gramme ».

    Recommandé par « un ami », le riche commerçant avait demandé à rencontrer Brahim dans un palace de la capitale. Une avance de 40.000 DH avait réussi à mettre en confiance le jeune homme qui, tout en maîtrisant quelques notions de sorcellerie, ne faisait essentiellement que … des herbes et autres matières premières pour mixtures magiques et onguents médicinaux.

    Il a fallu alors attendre plusieurs mois avant qu’un « arrivage » soit pressenti. Le temps que l’on signale par la grâce du bouche-à-oreille, l’arrivée de quelques bêtes stockées quelque part chez un intermédiaire. Depuis quelques années, les livraisons locales se font rares car les hyènes sont en voie de disparition au Maroc.

    C’est également le cas des gazelles et des cerfs qui sont considérés aujourd’hui comme des espèces rares et en danger. L’hyène locale tachetée constitue d’ailleurs le must pour sorciers et autres fqihs qui préfèrent les produits maison pour concocter des talismans sur mesure. Les marchands voisins de Brahim, eux, sont moins prolixes. Malgré les cadavres des gros lézards et autres renards suspendus à la devanture des boutiques, à l’évocation des organes d’hyène, les visages se ferment, la méfiance est de mise. Mais une fois rassurés, les marchands se laissent aller à l’évocation du bon vieux temps, à l’époque où la demande et l’offre étaient particulièrement florissantes. Depuis quelques années, le gros de la demande est assuré par des hommes politiques particulièrement stressés par une trop longue traversée du désert et de riches bourgeois du Golfe, venus découvrir en même temps les délices de la chair fraîche locale et le pouvoir de l’occultisme version marocaine.

    Aujourdhui, le gros du trafic prend naissance en Afrique noire. Au Togo, au Congo mais surtout au Mali où souvent, ce sont des sorciers qui ont pignon sur rue qui contrôlent ce trafic. Cette délinquance est surtout l’apanage dun banditisme pur et dur où braconniers, sorciers, intermédiaires et clients sont unis par le même souci, celui du secret absolu. Pour les moins hardis, il suffit de se rendre dans un marché comme celui d’Akodessewa, à Lomé au Togo, pour s’approvisionner en organes d’hyène, en crânes d’oiseaux, en peaux de singes et en ossements divers. Avec le mode demploi en bonus. Le tout est de savoir tromper la vigilance des policiers à l’aéroport Mohammed V.

    Les trafiquants ont d’ailleurs une parfaite connaissance de la psychologie de tout ce beau monde qui évolue à la limite de la légalité. A moins dune dénonciation, les choses se passent plutôt bien. C’est ce qui était arrivé à la femme arrêtée l’été dernier à Khénifra.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here