Tizi Ouzou : Des victimes du printemps noir menacent d’entamer une grève de la faim

3

Une vingtaine de blessés des évènements du printemps noir de Kabylie (2001-2003) se sont rassemblés dès ce matin, mardi 27 août, devant le siège de la wilaya de Tizi Ouzou. Ils réclament leur droit à une indemnisation à l’instar des autres victimes des balles assassines des gendarmes. « Nos dossiers sont carrément jetés à la corbeille. Depuis 7 ans que nous réclamons nos droits, mais l’Etat continuent à faire la sourde oreille. On se demande pourquoi les uns ont bénéficié et d’autres non ? C’est une ségrégation.

Nous sommes des pauvres et personnes ne nous défend », fulmine l’une des victimes. Les protestataire ont décidé de passer la nuit devant le portail principal du siège de la wilaya de Tizi Ouzou. Ils menacent d’entamer une grève de la faim dès demain matin si le wali ne règle pas leur problème dans l’immédiat.

Nadia Iflis

3 COMMENTS

  1. {{Le pouvoir assassin d,alger a attenté a vos vies , c,est tentative de meurtre prémiditée dont vous devez l,accuser et porter vos dossiers au TPI et non pas demander des sous au wali représentant ce meme pouvoir assassin !!!!!!!!!!!!!!}}

    {{Envoyez vos dossiers au GPK et accompagnez les de videos de vos temoignages pour le TPI}} ce dernier vous rendra justice d abord et réparation ensuite.

    Vive la Kabylie INDÉPENDANTE !!!!!!!!!!!!!!

    idir

    • Bien dit Idir. En effet, ce que tu viens de dire est l’unique solution pour rendre justice a toutes les victimes du Printemps Noir. Mais le MAK qui est sur place doit se bouger pour que la justice triomphe enfin!

      Tannemirt-ik

  2. La responsabilité incombe directement aux partis traditionnels de la région par leurs politique participationiste aux élections,l’un aux municipales2002 et l’autre aux présidentielles2004.Ceci avait tout fragilisé la protesta qui allait donner lieu au recouvrement du droit à la vie en Kabylie. Autrement dit aujourd’hui les blessés,progéniture et veuves des victimes auront tous les droits liés à la vie digne. Donc aujourd’hui ces sujets sont des victimes à double sens:D’abord de dictature à la POL POT de BOUTEF mais aussi d’opportunisme des soit-disant opposants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here