Tizi Wezzu, la détresse des dialysés

0

Les dialysés de Tizi Wezzu souffrent. Délaissés, ils ont adressé une lettre ouverte au ministre algérien chargé du travail et de la sécurité sociale Tayeb Louh.

« Nous sommes des malades chronique en hémodialyse et nous effectuons des trajets pesant en hiver comme en été depuis nos domiciles situés au niveau des daïras et communes de Bouzguène, Ait El Hammam, Azffoune, Yakourène, Ifigha, Zekri….., des distances allant jusqu’à 160km aller et retour pour rejoindre le centre de dialyse au chef-lieu de Tizi Wezzu, alors qu’il a une clinique d’hémodialyse toute proche à la ville d’Azazga », interpellent-ils.

Ces malades ajoutent : « nous tenons à vous informer monsieur le ministre qu’il y a des malades affilié à la Casnos (caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés) qui depuis 18 mois ont la chance de se faire dialyser dans cette clinique à Azazga, à se demander si ces malades Casnos ont cotisé plus que nous, les malheureux de la Cnas ( caisse nationale des assurances sociales), qui n’arrivent toujours pas à comprendre pourquoi notre caisse ne contribue pas à atténuer nos souffrances et nous soulager de cet infernal trajet récurant ».

Livrés à eu même, ces malades chroniques se sentent abandonnés par l’Etat.
Mohand.T

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here