Un colon israélien tué par un Palestinien, incidents en Cisjordanie

0

Un colon israélien a été assassiné à coups de couteau ce mardi matin par un Palestinien au sud de la ville de Naplouse (nord de la Cisjordanie), ce qui a déclenché des heurts entre Israéliens et Palestiniens dans la région, selon la police et des témoins. «Un Palestinien a poignardé un Israélien assis à une station d’autobus près du carrefour de Tapouach et l’a tué», a déclaré à l’AFP la porte-parole de la police, Louba Samri.

«Il s’est saisi de l’arme (de la victime) et s’en est servi contre les gardes-frontières qui se trouvaient à proximité et avaient commencé à tirer dans sa direction. Ces derniers l’ont blessé et neutralisé», a-t-elle expliqué, en précisant qu’il avait «été évacué vers un hôpital israélien». Selon la police israélienne, la victime décédée est un Israélien de 32 ans, Eviatar Borovsky, père de cinq enfants, qui habitait l’implantation de Yitzhar, non loin de Naplouse.
{{
Violences anti-palestiniennes}}

«Je tiens à exprimer ma douleur et le chagrin de toute la nation à la famille d’Eviatar Borovsky», a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans un communiqué. «Le terroriste auteur de l’assassinat a été capturé et nous continuerons à agir sur ce front pour protéger nos citoyens», a-t-il assuré.

L’auteur présumé de l’attaque est un Palestinien originaire de la région de Tulkarem (nord de la Cisjordanie), Salam Mohammad al-Zaghala, âgé de 23 ans, libéré d’une prison israélienne le mois dernier après avoir purgé une peine de trois ans, ont précisé des sources de sécurité palestiniennes. Peu après l’incident, des colons ont afflué sur le lieu de l’attaque et ont attaqué des voitures palestiniennes à coups de pierres, a témoigné un correspondant de l’AFP.

Selon une porte-parole militaire, des dizaines de colons se sont livrés à des violences anti-palestiniennes. Des autobus ont été caillassés et trois passagers palestiniens légèrement blessés. Des colons ont également mis le feu à des champs, a ajouté la porte-parole.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here