samedi, mai 28, 2022

Monthly Archives: Juin, 2019

Les Algériens considèrent-ils vraiment les Kabyles comme leurs frères?

KABYLIE (TAMURT) - Des milliers d'Algériens sortent dans la rue pour faire chuter leur régime. Dans certaines villes, des manifestants scandent même des slogans de fraternité avec les Kabyles. " Kabyles et arabes Khawa Khawa", crient-ils. Sont-ils vraiment sincères? Pourquoi ils ont attendus 2019 pour se rendre compte que les Kabyles sont leurs frères? Puis, en dehors des slogans, sur le terrain les Algériens ont-ils fait un jour preuve de fraternité avec les Kabyles?

Les relais du général Toufik s’acharnent sur Gaid Salah

ALGERIE (TAMURT) - La guerre des clans, qui se poursuit inlassablement en Algérie, devient de plus en plus féroce et n’augure guère d’une sortie imminente de la crise politique dans laquelle se débat le pays. En, effet, après l’emprisonnement du général Mohamed Médiène, alias Tewfik, on pensait que les choses allaient rentrer dans l’ordre. Mais...

La solution pour la crise algérienne est entre les mains du FFS et du RCD

ALGERIE (TAMURT) - Lors du 127e jour de la révolte algérienne, ce vendredi 28 juin 2019 le bureau du RCD à été saccagé par la police algérienne, les député, hauts responsable et militants de ce parti kabyle algérianiste ont été tabassés et certains emprisonnés.

Algérie : le drapeau amazigh n’est autorisé qu’en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – l’épisode de l’interdiction du drapeau amazigh lors des marches qui se déroulent en Algérie notamment tous les vendredis continue de ravir l’actualité à tout le reste des événements qui ont lieu dans le pays. Ce vendredi, cette affaire a occupé encore le devant de la scène.

Abdelmadjid Tebboune est le candidat de Gaid Salah

ALGERIE (TAMURT) - le général Gaïd Salah fait tout pour aller vers une élection présidentielle et dans les plus brefs délais. Ce n'est pas un hasard, si la junte militaire au pouvoir a déjà son candidat afin de sauver le régime issu de clan d'Ouejda.

Révolte en Algérie : le FFS et le RCD absents en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Depuis le début de ce qu’on appelle le soulèvement populaire en Algérie, le 22 février 2019, les deux partis politiques du Front des Forces Socialistes (FFS) et le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) ont brillé par leur absence dans toute la région de Kabylie. En dehors de quelques apparitions très timides lors des marches, les responsables de ces deux partis n’ont pas pris des initiatives particulières en Kabylie car ils sont dépassés par les événements, comme toujours d’ailleurs.

Procès Tamurt/Anissa Boumédiène ce lundi à Paris

PARIS (TAMURT COMMUNIQUE ) - Le 1 juillet 2019, à 9h, le journal en ligne Tamurt.info comparaitra devant les juges de la 17e chambre du Tribunal de Grande Instance, siégeant au Palais de Justice de Paris, Parvis du Tribunal, 75017 Paris. Il est accusé de diffamation par Madame Anissa Boumediène. Cette dernière demande l’application de la loi pénale et la condamnation du responsable du journal à une somme de 300.000€ à titre de dommages et intérêts pour atteinte à son honneur et à sa dignité. Comme si l’honneur avait une valeur marchande !

La guerre des clans militaires fait rage en Algérie

ALGERIE (TAMURT) - En absence d'une classe politique fiable, le relais est pris par les clans militaires. On assiste à une guerre féroce entre les généraux, comme au bon vieux temps. Le général Gaid Sakah, qui a été rallié par Khaled Nezzar, s'est emparé du pouvoir en faveur d'un soulèvement populaire depuis le 22 février dernier.

Matoub est mort, vive Matoub

KABYLIE (TAMURT) - Des milliers de personnes ont fait le déplacement ce mardi 25 juin 2019 au village Taourirt Moussa pour dire que Matoub Lounès a été, est et restera le seul symbole du peuple kabyle. Malgré toutes les tentatives que n'ont cessé de mener les kabyles de servies afin de tenter de diminuer l'aura du rebelle, il n'en demeure pas moins que ce dernier reste plus vivant que jamais.

La police interdit un gala en hommage à Matoub Lounès à At Douala

KABYLIE (TAMURT) - les services de sécurités, à leur tête la police politique, a encerclé le village de Tadart Oufella, à At Douala, dans le but d'empêcher l'organisation d'un gala artistique par une brochette d'artiste en hommage à Matoub Lounès. Selon des habitants de cette région qui ont pris attache avec notre rédaction, un nombre impressionnant de policier a été déployé par les autorités coloniales, rien que pour empêcher un simple gala dans un village kabyle.
- Advertisment -

Most Read