Tichy : Dix-sept jeunes kabyles convoqués par la justice algérienne

0
687
Affrontement entre les Kabyles et la police coloniale algérienne, Bgayet, le 20 juin 2020
Affrontement entre les Kabyles et la police coloniale algérienne, Bgayet, le 20 juin 2020

VGAYET (TAMURT) – La machine judiciaire algérienne tourne à plein régime. La Kabylie fait face à une instrumentalisation sans précédent de la justice dans une tentative de museler toute voix discordante avec la junte militaire d’Alger. Ainsi, pas moins de 17 jeunes originaires de la commune de Tichy, sise à 20 km à l’Est de la ville de Vgayet, sont cités à comparaître devant le tribunal de Vgayet, le 16 janvier 2022.

C’est un véritable acharnement judiciaire que subit le peuple kabyle depuis plusieurs mois. A travers sa répression policière et judiciaire, le régime algérien s’emploie activement à écraser la Kabylie. Accusés respectivement de « violence à l’encontre de la force publique », « attroupement-armé », « blocage de la voie publique » et « dégradation de biens d’autrui », dix-sept jeunes kabyles de la commune côtière de Tichy ont été convoqués à comparaitre devant le juge le 16 janvier 2022.

Avec des procès en série, rappelant les procès de Moscou organisés par Staline entre août 1936 et mars 1938 dans le cadre des ‘’Grandes Purges’’ visant à éliminer ses opposants politiques, le régime algérien multiplie des procès à l’encontre des jeunes militants et activistes kabyles pour anéantir toute voix contestataire en Kabylie.

S’il est vrai qu’une riposte forte et commune tarde à se mettre en place en Kabylie, le peuple kabyle dans sa diversité se réveillera tôt ou tard et se mobilisera comme un seul homme pour briser le joug du régime algérien.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here