Célébration du 20 avril : Rassemblement des indépendantistes kabyles devant le Palais des Nations

3
1619
Ferhat Mehenni à Geneve, 20 avril 2022
Ferhat Mehenni à Geneve, 20 avril 2022

GENEVE (TAMURT) – La mobilisation de la diaspora kabyle ne s’estompe pas. Après l’imposante marche organisée, à Paris, dimanche dernier, des dizaines d’indépendantistes kabyles du MAK et de l’URK se sont rassemblés, ce mercredi 20 avril, à la Place des Nations, à Genève. Ils ont fait le déplacement depuis plusieurs pays d’Europe afin de manifester devant le Palais des Nations à l’occasion de la célébration des printemps kabyles.

La Place des Nations, qui fait face à l’entrée principale du Palais des Nations a été envahie, ce mercredi matin, par des dizaines d’indépendantistes kabyles. Ceux-ci, venus d’Allemagne, de France, de Prague et d’autres pays d’Europe, ont rendu un vibrant hommage aux martyrs du printemps noir de 2001, froidement assassinés par des gendarmes algériens en usant de balles explosives. A partir de cette place mythique, qui représente le cœur de la Genève internationale, les indépendantistes kabyles du MAK et de l’URK ont réitéré encore une fois le droit du peuple kabyle à l’autodétermination.

Présent à ce rassemblement, le président du MAK-Anavad, Ferhat Mehenni, a rendu hommage aux martyrs du printemps noir et aux prisonniers politiques kabyles, qui croupissent dans les geôles algériennes. Lors de sa prise de parole, il a rappelé qu’une plainte a été déposée contre le régime algérien auprès des instances internationales suite aux incendies meurtriers et la gestion criminelle de la crise sanitaire liée au Covid-19 en Kabylie.

En effet, plus de 250 personnes avaient péri dans les incendies perpétrés par la junte militaire en aout 2021, en Kabylie, alors que les autorités algériennes ont bloqué l’acheminement du matériel médical acquis par les kabyles de la diaspora en faveur de leurs compatriotes. Des centaines de kabyles avaient péri par manque d’oxygène et en absence d’une prise en charge médicale appropriée. Pour ce leader indépendantiste, ces crimes s’inscrivent dans le cadre du projet « zéro kabyle ».

Lyes B.
.

3 COMMENTS

  1. Azul fellawen

    Vous venez vous rassembler sur le sol d’un pays qui reçoit le pognon sale de l’état algerien pour vous surveiller…

    Un chauffeur kabyle aux transports Lausannois à fait l’objet d’un odieux complot des services suisses et algeriens pour lui casser ses permis de conduire.
    Il est le premier algerien à conduire le TSOL métro Lausannois.

    La Suisse est hypocrite à ce point qu’elle affiche son mépris ouvertement.

  2. Je ne sais pas pour vous en Europe, mais moi et des centaines de personnes de personnes autour de moi, dans ma sous-région en Kabylie (je ne veux pas parler au nom des autres kabyles des autres parties de la Kabylie), en Algérie n’avons jamais mandaté ces mouvements (MAK, URK etc..) et ces individus pour nous représenter. Alors, s’il vous plait ne vous présenter pas comme tels, même si de bien entendu je respecte vos opinions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here