vendredi, mai 27, 2022

Daily Archives: Oct 6, 2017

Nekkaz agressé par un proche à Saadani du FLN

FRANCE (Tamurt News) - Selon une vidéo qu’il a posté sur son compte facebook, Rachid Nekkaz, cet algérien qui ne cesse de faire parler de lui comme étant un opposant au pouvoir mais résident à Paris, a été agressé, ce vendredi matin, par le fils ou l’un des proches de Amar Saadani, ex-secrétaire général du FLN.

Le gouvernement espagnol appelle les indépendantistes à dissoudre le parlement catalan et à convoquer des élections

CATALOGNE (Tamurt News) - Le gouvernement espagnol appelle les indépendantistes catalans à dissoudre leur parlement et à convoquer des élections dans la région, afin de surmonter la crise entre Madrid et Barcelone.

Les opérateurs téléphoniques refusent de communiquer en Tamazight

ALGÉRIE (Tamurt) - Les opérateurs téléphoniques Algériens, Mobilis, Oreedo et Djezzy, refusent toujours d'introduire la langue Tamazight dans leurs standards de communication. En plus de l'arabe et le Français qui sont leurs deux langues de communication, l'Anglais est toujours maintenu, alors que cette langue n'est comprise que par une poignée d’Algériens.

Le FFS renoue avec l’opposition ?

ALGÉRIE (Tamurt) - Le parti du FFS semble reprendre le taureau par la corne. Il semble qu'il a renoué avec son discours d'opposition, comme au bon vieux temps. Les responsables de ce parti ne ratent aucune occasion pour tirer à boulet rouge sur Ouyahia et le régime.

Mêmes les anciens élus n’ont pas échappé à la purge contre les candidats proches du MAK

KABYLIE (Tamurt) - Il a été, durant tout un mandat, adjoint au maire de la station balnéaire d’Aokas et aujourd’hui, le tribunal administratif a rejeté son dossier  de la liste pour les élections communales du 23 novembre prochain, au motif qu’il serait proche du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie.

Disparition d’un homme  de 40 ans à Bouzguen

BOUZGUEN (Tamurt) - La hantise des enlèvements est revenue,  cette semaine dans la wilaya de Tizi Ouzou, suite à la disparition, depuis lundi dernier, d’un homme âgé de quarante ans dans la daïra de Bouzguen, située à 67 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou.

Ces chanteurs kabyles qu’on assassine et ceux qu’on honore

KABYLIE (Tamurt) - On est en droit de s'interroger sur le profil exact des chanteurs kabyles que le pouvoir algérien choisit d’honorer solennellement et celui de ceux qu’il choisit d’assassiner physiquement ou en  les vouant, tout simplement, aux gémonies de la censure ou de l’exil. On est en droit de savoir. De connaitre tous les critères qui président à ces choix car le peuple kabyle doit démasquer à qui il a affaire. Se taire devant des impostures flagrantes au motif qu’il y a des chanteurs kabyles, au-dessus de tout soupçon, qui devraient être intouchables, est une sottise et une complicité avérée de toutes les pratiques du pouvoir algérien de 1962 à nos jours.
- Advertisment -

Most Read