vendredi, août 19, 2022

Daily Archives: Oct 14, 2017

Banque Mondiale : Un kabyle nommé économiste en chef 

DIASPORA (Tamurt) - Le citoyen kabyle Rabah Arezki, qui vient d’être nommé à ce poste très important, à la Banque mondiale, est  titulaire d’une maîtrise es sciences de l’Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique de Paris et d’un PhD de l’institut universitaire européen de Florence (Italie). Un économiste kabyle, à savoir Rabah Arezki, vient d’être nommé, pour ses compétences avérées, économiste en chef de la Banque Mondiale pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Va-t-on abandonner à son sort le Kurdistan ?

REVUE DE PRESSE (Tamurt) - Dans une tribune au «Monde», un collectif d’intellectuels, parmi lesquels Salman Rushdie, Bernard-Henri Lévy, Bernard Kouchner ou Adam Michnik, dénonce le blocus dont fait l’objet le Kurdistan et appelle le Conseil de sécurité de l’ONU à se saisir du dossier.

Naïma Salhi garde le silence devant le scandale de son fils

ALGÉRIE (Tamurt) - La raciste et islamiste Naïma Salhi a subitement disparu des médias Algériens. Ce n'est pas un hasard. La révélation d'un activiste Algérien sur la dépôt de son fils d'une demande d'asile politique en Allemagne l'a complètement terrassée.

Rabah Aïssat n'a pas été tué par des terroristes

TIZI WEZZU (Tamurt) - 11 ans après l'assassinat de Rabah Aïssat, la vérité sur ce crime politique reste toujours inconnue. Président de l'APW de Tizi Wezzu, Rabah Aïssat, élu sur la liste FFS, a été exécuté près de chez lui par un tueur dans son village dans un café à Aïn Zaouiwa, le 12 octobre 2006.

Les militants mozabites Khodir Sekkouti et Salah Abbouna en liberté provisoire

COMMUNIQUE (Tamurt)- L'Assemblée Mondiale Amazighe (AMA) aimerait informer l’opinion public que la Cour Centrale de l’instruction n°4 de l’Audience Nationale (Haute Cour) a concédé la liberté provisoire aux militants amazighs algériens Khodir Sekkouti (vice-président de l'AMA) et Salah Abbouna, et qui ont quitté la prison depuis lundi dernier, dans la soirée, après que la juge reçoit les documents appropriés que les deux militants jouissent du statut de réfugié, accordé par le siège de Rabat du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Maroc. Des documents reconnus par le HCR en Espagne à Madrid.
- Advertisment -

Most Read