Rétropédalage de Lhacène Ziani, ancien cadre du MAK et ex Premier ministre de l’ANAVAD

11
5234
Lhacène Ziani
Lhacène Ziani

KABYLIE (TAMURT) – Ancien membre du Gouvernement provisoire kabyle (2010-2017), Lhacène Ziani vient de rentrer dans sa Kabylie natale, après douze ans d’absence. Ce retour au pays, permis par les autorités algériennes, est rendu possible au prix d’un rétropédalage politique. En effet, le parolier et membre fondateur du groupe musical Ideflawen a récemment posté une vidéo sur son compte Facebook, tentant de justifier son renoncement au combat pour l’indépendance de la Kabylie.

« Je suis très bien arrivé. Je n’ai rencontré aucune complication. » C’est par ces propos que l’ancien premier ministre de l’ANAVAD a annoncé son retour au pays, tout en assurant qu’il a eu droit à un « accueil très sympathique » à l’aéroport international Houari Boumediene. Les gens qui l’ont reçu l’ont assuré, dit-il, que ceux qui n’ont « rien à se reprocher » sont « les bienvenus chez eux ». « On m’a rassuré que tous ceux qui n’ont rien à se reprocher, tous ceux qui ne sont pas dans l’invective, dans l’insulte, dans les propos haineux, sont les bienvenus chez eux », a-t-il déclaré. « Je n’ai pas tué, ni volé », tente-t-il de se justifier.

Cette sortie de l’un des membres fondateurs du groupe Ideflawen a fait réagir plus d’un. Beaucoup d’internautes kabyles ont rappelé à Lhacène Ziani que des centaines de kabyles irréprochables, notamment des militants indépendantistes, qui n’ont ni tué ni volé, ont été pourtant injustement arrêtés et jetés en prison par ceux-là qui l’ont chaleureusement accueilli à l’aéroport d’Alger. Des milliers d’autres militants kabyles sont forcés à l’exil et condamnés à perpétuité pour la simple raison qu’ils revendiquent le droit à l’autodétermination du peuple kabyle, un droit garanti par les chartes onusiennes. Celui, qui exhortait les jeunes kabyles à ne pas perdre le nord, lorsqu’il était membre du Gouvernement provisoire kabyle (GPK), en leur expliquant que « notre combat c’est uniquement l’indépendance de la Kabylie », a fini par renoncer à son propre combat.

L’auteur du poème « Ǧǧet-i yi abrid ad ɛeddiɣ », chanté par Ali Ideflawen, lequel s’est prononcé contre l’indépendance de la Kabylie, suite à la mesure d’interdiction de sortie du territoire national prise à son encontre par le régime algérien, ose parler de l’importance de sauvegarder « les acquis » garantis par la constitution algérienne, en l’occurrence l’officialisation de tamazight, alors que le peuple kabyle subit depuis trois ans une répression sans précédent.

Lyes B.

11 Commentaires

  1. La pression de l’argent, et d’autres avantages que le régime colonial arabo-baathiste algérien à promis à mass Ziani étaient très fort , c’est humain, c’est pas donné à tout le monde d’être solide , très solide mentalement.

    • Si accepte l’argent de la part d’un corrompu afin de renoncer à son combat politique cela veut dire le type aussi est corrompu ?

  2. Vous voulez dire chaleureusement accueilli à l’aéroport Muhammad Boukharuba l’imposteur, tout en oubliant tous les Kabyles innocents qui croupissent en prison pour leurs opinions, et le seul tord de les avoir exprimées, leur attachement à leur langue ancestrale qu’ils voient remplacée par l’arabe des bédouins, à leur culture, à leur histoire, à leurs vrais ancêtres, et à leur terre.

  3. Je me demande pourquoi je ne suis pas du tout surpris. Ne dit-on pas que  » La vraie nouveauté naît toujours dans le retour aux sources. »

  4. Les combat pour les changements ont besoin énormément de sacrifice.
    Les combats qui aboutissent c’est ceux dont les membres ont une force de conviction et une forte résistance à la privation et un sens aiguë du sacrifice.
    Le fait que le pouvoir a privé ces personnes de se rendre au pays ont finalement accepté d’abandonner leurs combats par lassitude voir par faiblesse juste pour pouvoir rentrer au pays.
    On sait tous l’attachement du kabyle à sa terre dont le pouvoir utilise pour soumettre les opposants.
    Je comprends ce monsieur, c’est très difficile de mener un combat politique dans une dictature et avec un peuple complètement indifférent voir soumis et facilement manipulable.
    Une lutte ne peut se faire sans adhésion du peuple.
    L’Algérie est condamné au statuquo et un sous développement chronique.
    Le peuple payera sa lâcheté et son indifférence à l’avenir.
    La solution de chaque algérien à défaut de se battre est de fuir le pays pour un avenir meilleur.
    Triste destin du peuple.

  5. Taqvaylit tes3a DA3WESU …

    Ahlil felas

    Limer isusem ayaxir

    Ikcem anda ID YUMES …

    Il ose se reférer à  » la constitution … » et conseiler aux gens de se rapprocher  » des autorités de la région … » pour ne pas dire les consultats DZ …

    Une derniere chose que je demande à LZ: Mettre sur son fb le formulaire qu on lui a demandé de remplir pour rentrer …  » par l autoroute … »

    Ina3………

  6. Les 3 M, pour ce monsieur:

    M comme menteur Menteur: Il ose faire le parallèle entre les feux de foret au Canada et ceux qui ont ravagé la Kabylie. Honte à vous monsieur ziani de tremper les nôtres en Kabylie ! Je suis au Canada et il n y a aucune similitude à faire entre les deux cas: Ici au Canada le fédéral a évacué les citoyens et aucune victimes n’est à déplorer

    EN KABYLIE LES FEUX SONT ALLUMÉS PAR L ETAT, 500 MORTS ET DES BLESSÉS DÉFIGURÉS ET PLUS DE 50 INNOCENTS ACCUSÉS DE CES FEUX PAR UNE JUSTICE … INJUSTE

    Alors ayez la décence monsieur ziani de ne pas comparer le Canada et l’enfer de la Kabylie !

    M comme manipulateur: Il parle de 3 ieme guerre mondiale, du retour du covid, de l instabilité aux frontieres et propose de bouffer  » LA CONSTITUTION QUI OFFICIALISE TAMAZIGHT … » mais oublie de voir que ce meme texte TUE TAQVAYLIT !

    M comme mesquin: j aurais compris et meme accepté s il avait dit  »A3YIGH, WESRAGH, CEDHAGH TAMURT  » C EST HUMAIN J AURAIS TOLÉRÉ MAIS OSER DIRE  »S ELOIGNER DE L INVECTIVE, … » EST UNE BASSESSE DE SA PART.

    Tedez Tevrez

  7. Les feux ravagent encore VGAYET … !! On est le 28 aout … Tout le mois d aout est  »PARTI EN FEU ET EN FUMÉE » … Monsieur Ziani est sur place … qu il aille dire aux villageois et citoyens que  » … c’est comme au Canada, ca brûle partout … »

    Je lui demande de lever les yeux au ciel et compter les canadaires algériens dépéchés à VGAYET et de compter aussi e nbre de militaires gendarmes kds stationnés à VGAYET …

    Ru ay ul !!

  8. Ce gars a toujours été un opportuniste de 1ere catégorie. D’un coup il quitte son ami Sadi pour rejoindre le Mak. Au Mak et à l’Anavad, il a fait fuir les meilleurs éléments et les militants sincères. Qu’ attendez vous d’un Éternel soulard ?

    En pleines réunions il se permet d insulter et d’agresser les militants. Ce n est pas du tout une perte pour la formation kabyle.

    Un VENDU restera un VENDU.

    • M. Youcef, j’aurais aimé vous entendre dire celà au moment opportun. La question que vous devez vous posez aujourd’hui est la suivante: Pourquoi M. Ferhat Mehenni l’avait nommé Président du conseil de la stratégie globale de MAK-ANAVAD sachant qu’il avait trahi Dr. Said Sadi?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici