Festival du film amazigh en Algérie : c’en est fini !

0
2367
film Amazigh
film Amazigh

ALGÉRIE (TAMURT) – Le festival du film amazigh que le ministère de la Culture algérien organise chaque année depuis 2000, fait partie du passé. Il ne sera plus organisé. Aucune explication n’a été donnée sur la mise au placard de ce festival qui regroupait chaque année des producteurs de films et langue tamazight.

El Hachemi Assad, commissaire de cet événement culturel, garde le silence. Il ne peut rien dire. L’avènement du clan de Tebboune à El Mouradia en 2020 a enclenché une guerre sans merci contre tout ce qui symbolise la culture tamazight. Donc la raison de l’annulation définitive du festival du film amazigh, ou un olivier d’or est remis au réalisateur du meilleur film amazigh chaque année, est purement raciste.

Tebboube voue une haine noire contre la culture et la langue authentique des Algériens. Lui-même parle en tamazight puisqu’il est de la région d’El Bayadh. Ses parents ne parlent pas la langue arabe.

Ainsi, avec la non-organisation du film amazighe en Algérie et l’interdiction aux Kabyles et Algériens de participer au festival du film amazigh du Maroc, les réalisateurs Kabyles et autres amazighes en Algérie sont complètement marginalisés. Des comédiens et des réalisateurs du film en kabyles commençaient à percer dans le domaine du septième art, avant que le clan de Tebboune ne brise tout.

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici