Kamal Ghilas: le Kabyle radié de l’EN algérienne

1
4603
Kamal Ghilas radié de l'EN algérienne pour avoir exiber le drapeau amazigh
Kamal Ghilas radié de l'EN algérienne pour avoir exiber le drapeau amazigh

KABYLIE (TAMURT) – C’était à cause d’un drapeau amazigh brandi par le joueur Kabyle, natif de Marseille, Kamel Ghilas, qu’il a été radié de l’équipe nationale algérienne. À la fin d’un match avec l’Algérie en 2012, Ghilas, âgé à l’époque de 28 ans, avait brandi un drapeau amazigh pour exprimer sa joie. Depuis, il n’a jamais remis ses pieds en équipe nationale algérienne et aucun média n’a parlé de lui. Il a été à jamais banni par la fédération algérienne.

Pour eux, l’Algérie est arabe. Ghilas pensait naïvement qu’en tant que Kabyle et joueur de l’EN, il avait le droit de montrer son identité. Il avait oublié son statut de joueur de l’équipe nationale qui interdit de s’exprimer en kabyle même en s’adressant aux médias officiels kabyles, comme la radio chaîne 2 ou la télévision A4.

Ghilas n’était pas la seule victime du racisme à l’équipe nationale algérienne. L’entraîneur kabyle, Nacer Sendjak a été écarté à vie par la fédération algérienne à cause de ses origines kabyles qu’il évoquait souvent lorsqu’il était sélectionneur, aux débuts des années 2000.

Pour ceux qui disent que le racisme envers les Kabyles a commencé avec l’ère de Tebboune, ils se trompent. Le racisme envers les Kabyles a toujours existé. Il a commencé même avant la guerre de libération avec la crise berbériste de 1949. Pourtant, les Kabyles ont tout donné pour l’Algérie.

Idir Yatafen

1 COMMENTAIRE

  1.  » À quelque chose malheur est bon »
    si en tant que Kabyle, devons apprendre une leçon du racisme viscéral qu’ils ont envers nous, c’est que ce racisme démontre que nous ne sommes pas comme eux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici