La JSK otage de la mafia politico-financière

0
2846
Ould Ali Lhadi
Ould Ali Lhadi

TIZI OUZOU (TAMURT) – Le club phare de la Kabylie, la JSK, n’arrive pas à s’échapper des griffes des mafieux et clans du régime. La JSK, qui fait face à une crise depuis plusieurs années, se retrouve entre les mains d’El-Hadi Ould Ali, de retour après un « exil » de 4 ans chez lui à Ath Yahia. L’ancien ministre de Bouteflika, revient avec le nouveau clan de Tebboune pour présider la JSK.

El Hadi mange à toutes les sauces. Il était, durant sa jeunesse, islamiste voire imam chez lui avant de devenir soudainement un fervent militant de la démocratie et de la laïcité au sein du RCD et du MCB. Puis un Bouteflikiste et maintenant un Tebbouniste. Les supporters de la JSK sont tombés des nues lorsqu’ils ont vu El Hadi revenir pour gérer la JSK, lui qui n’a aucune relation avec le football. La JSK est prise en otage par des mafieux politico-financiers. Chaque nouveau président roule pour un général à des fins politiques et surtout personnelles.

Même Hannachi de son vivant avait fait de la JSK un comité de soutien à Boutetflika. De la JSK, il ne reste que les supporters qui sont restés fidèles et surtout Kabyles.

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici