Au Kabyle Land. Et l'on ne récolte que ce que l'on sème.






Parfois, il est difficile de comprendre les choses abstraites comme la poubelle de l'histoire. Surtout s'elles sont présentées sous un degré "C'est chaud." Je me suis dit "Tiens! On va exemplifier la chose concrètement." Bien! Sur un journal électronique, il y a du contenu. Tu fais une recherche pour retrouver des choses impertinentes. Ensuite, tu les sélectionnes et les mets à la poubelle. Enfin, tu vides la poubelle. C'est comme tirer la chasse au petit coin. Et c'est ainsi que les vampires et leurs serviteurs s'engoufrent dans les égouts en destination d'une station d'épuration qui les remet en leurs éléments chimiques de base.




Sinon, comment vont ces grands penseurs et leur journal El Batan? Et les autres avec le Noir d'Algérie et autres médias de la soupe du régime (un clan ou un autre) qui jouent aux opposants? Je pense qu'ils pensent trop dans le vide. Enfin, ils pensent quand même fort bien pour leurs panses. Le cirque sans le sou c'est toujours bon pour la santé. Ce qui me fait rire le plus c'est le fait que des faux-culs, ces gouttes de la dernière pluie du régime, jouent aux rebelles anarchistes ou je sais quoi d'autre. Arnaque! Avec des mots qu'ils ne comprennent pas ou qu'ils instrumentalisent. La réalité est toute autre. Ils sont grillés aux yeux qui voient. Les moutons vont où un berger ou un autre le veut et finissent à l'abattoir. Personne ne peut les sauver. Soit ils sont bouffés par un chacal qui parle soit par un chacal qui ne parle pas. Ainsi va le monde depuis toujours: l'herbivore finit dans la panse du canivore. On n'a pas besoin d'aller à l'école pour comprendre le fonctionnement de cette triste planète. C'est dur la vie, hein? Par exemple, dans les sociétés archaïques, le chef du village était toujours le plus fort (celui qui a le plus de brebis). Il pouvait même prendre les femmes des plus faibles. Il était toujours couvert. Quand il meurt, il y avait tout le village au cimetière et les gens faisaient la concurence à qui va consoler ses enfants. Quand ses enfants allaient dans une fête du village, ils bouffaient les premiers avec les adultes des familles les plus fortunées. C'est cela la société kabyle, arabe, et plein d'autres jusqu'à présent. On doit dire qu'elles sont un peu plus avancées que celles qui vivaient dans les cavernes. Un handicapé, au sens propre et/ou au figuré, s'y faisait mettre au sens propre et/ou au figuré. La critique, un tabou dans ces sociétés archaïques, c'est pour provoquer le changement des choses injustes. Je suis moi-même originaire d'un village montagneux qui fonctionne de la sorte. Quand je parle de valeurs ancestrales, il s'agit de l'époque de Kahina. Pas de celle de Sid, Hadj... ou Cheikh Tikkuk.









Et, plus tard, je vous parlerais de Krim Belkacem(i). Maintenant, ce n'est pas le bon moment. Ah, il n'a pas de puissants descendants pour le défendre! L'un de mes oncles du côté maternel, des Abdelli, mort jeune d'un cancer après la dépendance à la pharaonique imposture, était dans son cercle de proches conseillers. Aussi, Krim Belkacem(i) était un lointain oncle à ma mère du côté maternel. Il y a matière documentée pour faire plusieurs livres. Pour qui a assez de temps. Il n'a jamais été impliqué dans l'assassinat de Ramdane Abane. C'était Krim Belkacem(i), au maquis dès 1949, qui l'a introduit dans la révolution. S'il y avait un précurseur de la révolution, c'était bien Krim Belkacem(i). Ni Hadj Messali. Ni Mohamed Boudiaf. Ni Hocine Aït-Ahmed. Ni les autres. Mais, un fait que l'on ne peut occulter, les deux ont été impliqués dans la liquidation des "berbérisants" qui étaient pour une Algérie algérienne en accord avec ses racines. Numidie. Ni orientale. Ni occidentale. Africaine. Ces berbérisants étaient à la fois les victimes du MNA et du FLN. Krim Belkacem(i) était lui-même berbérisant mais ne le criait pas. Il voulait unifier toutes les forces du bled contre les forces coloniales. Toute autre chose était pour lui une entrave à la marche libératrice. C'était dans un contexte de guerre sans mercie. S'il avait le pouvoir en 1962, il aurait fait de l'Algérie ce qu'elle est. Il était au fond d'une authenticité tranchante. En tout cas, cette grande imposture est aujourd'hui représentée par l'emblème au croissant appelé le drapeau algérien que l'aliénation a adopté. Krim Belkacem savait tout de tous et tout de la révolution. Et il était un gros calibre apte à édifier une opposition pour remettre les pendules à l'heure. C'était pour cela que Houari Boumediène l'a fait assassiner. Et pas Hocine Aït-Ahmed qui ne lui représentait aucun problème. L'histoire de la Numidie depuis Okba est un pharaonique mensonge. C'est dur l'histoire, hein? Aujourd'hui, ce sont ceux qui n'étaient pas au courant qu'il y avait révolution jusqu'à sa cinquième ou septième année qui donnent des leçons aux Kabyles. Le monde à l'envers.




AI
Donkey-Good-Fuck
Donkey-Good-Fuck




Camarades! On s'approche de la phase terminale prévue au premier octobre, le jour où je remettrai toutes les clefs de ce journal qui m'a l'air de reprendre un tout petit peu, après son énorme déviation makhzénique (c'est la deuxième après celle que je nomme "La Bonne Bouffe de Blé du Makhzen" en compagnie de son frère siamois qui flânaient vainement dans les vacua) que je n'ai pu prévenir, son chemin des causes justes loin des faux-rois, leurs pions, et autres vampires. AWAL: le journal TAMURT est un journal d'information OBJECTIVE pour TAMAZGHA en général et la KABYLIE en particulier. Pas un journal de propagande et de gloire personnelles et/ou partisanes ni Caligula M6 au sourire hypocrite ni tikkuk. Euh! Il reste des choses à régler et du contenu à réinjecter. On a encore 10 jours. Bon! À partir du premier octobre, je serai sur mon site personnel et peut-être sur Twitter (trop de nuisances sur les médias asociaux) après un certain temps de retrait dans ma grotte dans les montagnes. Je ne recommande pas du tout ce qui est lié à Caligula M6 et tout autre vampire d'un régime despotique et meurtrier. De tous les médias nord-africains, je ne pourrais recommander que "Le Matin" qui me semble assez juste et assez objectif. Même s'il est inclu dans l'ensemble de la funeste imposture turco-arabo-islamique représentée par l'emblème non-algérien et non-africain au croissant de Sid Hadj Messali et compagnie. Que l'esprit de Saïd Mekbel y vive pour toujours! Et vive le Rif Land! Prenez soin de vous et faites attention en ces viraux temps de tous les coups et maux...




Et rappel. L'URK est dissous. Toute prise de parole ou déclaration en son nom est nulle et non-avenue. Le faux-roi est mort. Vive le Rif! En tant que membre fondateur de cette chose, je n'autorise personne à l'exploiter. Et surtout pas pour de petits desseins égocentriques inavoués. Qu'ils parlent en leurs noms et cessent d'impliquer qui refuse d'être impliqué. De toute façon, ils ne représentent plus personne en Kabylie. C'est ce qu'on appelle l'autodissolution. Irréversible. Inutile d'insister à broyer du vent dans le noir. Tout le monde constate qu'il n'y a que des pseudonymes dans cette baraque hormis un ou deux. Ni les media de propagande du Makhzen ni rien d'autre ne changeront ce fait. Si des gens veulent prouver le contraire, qu'ils appellent à une grève, une marche, ou un sit-in n'importe où en Kabylie. On verra qu'il y aura zéro réponse. Le reste n'est que vent. Et l'on devrait dissoudre les autres creux trucs aussi. C'est la décision salutaire. Les organisations sont des moyens et non des buts. Elles se font, se défont... et se refont. Il faut cesser enfin de mettre en danger les enfants des autres en Kabylie à partir de l'étranger et, à fortiori, pour rien. Qui veut mener une politique pour la Kabylie doit être en Kabylie. Maintenant, il faut libérer les militants de toutes les organisations et non-organisations qui sont en prison. Ils n'ont commis ni crime ni délit en prônant des opinions. C'est un droit onusien ratifié par l'Algérie.





Donkey-Good-Fuck




Quand on traite d'idéaux, de théories, de projets, ou de plans, beaucoup les prennent pour des réalités immédiates. On parle de long-terme. Le long-terme se prépare pas à pas à travers le temps. Beaucoup de temps. Je vais vous dire ce qui va exactement se passer en Kabylie après le boycott des élections locales. Concrètement. Les vampires de l'état de l'imposture vont envoyer leurs gestionnaires, les pires, qui sont généralement des agents de renseignement et Kabyles. Ils ont le pistolet pour les imposer s'il y a résistance. Et il n'y aura pas résistance. Ils vont continuer à vendre ce qui reste comme foncier et autre chose. La population n'est pas assez organisée et est très fragilisée pour faire face à une machine étatique bien rodée en mal depuis 60 ans. Les jacasseurs à l'étranger (qui ont tous les papiers au croissant) qui nous parlent de comités de villages ancestraux sont totalement déconnectés des réalités ou prennent leurs fantasmes pour des réalités. Ils n'existent plus. Dans les villages, il y a des associations agréées et contrôlées par les vampires de l'état de l'imposture. Généralement, le président est un agent de renseignement. Même l'imam du village en est un. Plein d'autres partout y compris parmi la population. Souvent, le même village a deux ou trois associations qui se chamaillent entre elles: les Ait-Tikkuk d'en-haut, les Ait-Tikkuk d'en-milieu, et les Ait-Tikkuk d'en-bas. Depuis 1962, il n'y a eu qu'une seule force d'opposition extrêmement organisée et puissante: le FIS. Il avait un immense soutien de la population et de l'internationale islamique qui est aussi extrêmement organisée et puissante mondialement. Sans parler de leurs incroyable unité et détermination. Abassi Madani était le seul véritable politicien qu'a connu le bled. Que l'on soit d'accord ou pas avec ce parti, cela ne change rien à ces faits. Pour ne pas me taxer de partisan islamique: je ne suis pas musulman et aux antipodes des organisations islamiques. Bien! Au final, le FIS a été broyé. Il était la seule force à pouvoir défaire le régime militaire mais il a été défait. Alors, avec quelques drapeaux et quelques cris à partir de Stalingrad ou République, on ne changera rien du tout. En 1963, Hocine Ait-Ahmed, fâché de ne pas devenir le premier président de la république arabo-islamique d'Algérie, a réuni avec ses liens des résistants qui ont été massacrés. Notez que Krim Belkacem, le chef politique et militaire suprême de la révolution, n'était pas avec lui mais à Alger pour devenir président. Mais! Hocine Ait-Ahmed qui a miraculeusement survécu a ravalé sa fierté et a mystérieusement disparu pour réapparaitre en Suisse où il a mené une belle vie jusqu'à sa mort naturelle. Après l'exil puis l'assassinat de Krim Belkacem, le bled n'a connu que des touristes politiques sauf, évidemment, Abassi Madani: de Hocine Ait-Ahmed jusqu'à ceux qui papotent aujourd'hui dans le vide. Voilà. Il vaudrait mieux rendre ce morceau de terre à la France s'elle l'accepte en tant que territoire d'outre-tombe. Mon message à Zinédine Zidane à remettre à Emmanuel Macron: On a essayé de faire un pays mais tout cloche. Peut-être qu'il y a surdose de casquettes et de chéchias. On ne sait plus rien. C'est quoi le truc? La France devrait le gérer via l'ONU pour les cent prochaines années afin d'en faire un pays. Après cela, on reste bons camarades pour l'éternité. Vous pouvez même venir vivre avec nous. C'est un grand morceau de terre qui peut contenir et nourrir un milliard de personnes. On n'a qu'à y faire la paix et semer le progrès. Bon deal. Non? Si c'est d'accord, prière de ramener du Bordeaux et du Camembert (de Normandie) pour fêter les accords à déterminer. Et merci pour les canadaires.




Et aussi étrange que cela puisse paraître, les fondateurs de la France dite latine étaient des peuples ou ethnies germaniques dits barbares: les Francs. Si l'on faisait un test génétique aux gens de l'Ile-de-France, on y trouverait une majorité germanique mélangée à du celte, du burgonde, du romain. etc. Tout le monde est un Métis sur cette planète même les Japonais ou les Chinois qui paraissent être homogènes. C'est pour cela que la France moderne est fondée sur des principes républicains loin de l'ethnicité... et de la religiosité. Il est stupide de fonder un bled sur des bases ethniques... et/ou religieuses. On ne s'en sortirait pas. Quand les Français de souche voient du monde crier "Moi, je suis arabe!", "Moi, je suis kabyle.", "Moi, je suis uttu.", Moi, je suis tootsie.", Moi, je suis turc.", "Moi, je suis kurde.", ou ceci et cela, ils se disent "Mais c'est quoi ces connards. Si l'on avait leur esprit, on les mettrait dehors." Sur des bases franciques? Celtes? Latines? Ou... Après, ils crieraient à la ségrégation qu'ils provoquent eux-mêmes et la pratiquent, souvent mortellement comme au Rwanda et en Algérie, dans leurs contrées d'origine et à l'étranger. Mariés à des Européennes, ils crient quand même leurs ethnies. "Crisse de caves!", dit-elle.




Ilha win iǧan tablat n t'ẓallit-is g t'xxamt-is. صلّي فشنبرتك؛ واحد ما يقلّك مشي ترنّك! Dans mon patelin, si tu pries dans la rue, tu risques de prendre au moins une bouteille ou autre chose quelque part. C'est la loi dans la constitution orale locale. Et la loi c'est la loi. Durant le Ramadan, c'est plus romantique: on mange à la plage au matin et au Cap à midi. On nous a toujours répété à l'école qu'on était arabes et musulmans. On s'en fout. On sait qu'ils mentent. Quand on parle entre nous, ils ne comprennent rien. Et leur sacré bouquin ment aussi puisqu'il raconte que les ânes volent. Le mensonge est divin chez ces gens-là. Dès que quelqu'un commence à instrumentaliser Dieu, cela sent l'arnaque. Il ne faut jamais faire confiance à un politique ou à un autre qui fait dans les références religieuses. Combien de gens ont naïvement fait confiance à des prêtres ou imams qui forniquent leurs enfants! En général sauf exceptions, le seul moment où tu peux avoir confiance en un animal qui parle est quand son cœur s'arrête de battre pour de bon. Aujourd'hui, j'ai confiance en Abdelâziz Bouteflika. Je croirai en tout ce qu'il ne dira pas et tout ce qu'il ne fera pas.




Et les Igawawen (appelés Izwawen ou Zouaves par certains), avec mes respects aux gens tranquilles de ce groupe multiethnique extrêmement hétérogène dont beaucoup ne sont pas des Imazighen, se trahissent et s'assassinent entre eux, mais quand il s'agit de soutenir quelqu'un, ils vont soutenir leur himar qui a tort face à un autre Kabyle qui a raison même s'il est l'incarnation de Newton. Il y a trop d'exemples du passé et du présent. Et plus d'un Agawa énervé me l'a avoué. Younès Adli, connu pour sa franchise et son honnêteté, pourrait expliquer en profondeur ce phénomène qu'il maîtrise très bien. Il saurait décrire mieux que moi les fins fonds de cet esprit régional, sectaire, tribal, clanique, familial, etc. Bon, je suis un Akutam. Ni un Agawa ni un Atikkuk. Eh oui! Je suis de l'ethnie de ceux de Bougie (et je suis de Bougie), Jijel, Sétif, Mila, Skikda, Constantine, Khenchela, Batna, Ahras, Tébessa, Béja, Tunis, Tripoli, Alexandrie, etc., même si beaucoup plus de 75% sont aujourd'hui assimilés linguistiquement—pas culturellement: ils parlent kabyle en créole (une derdja ou une autre) quand d'autres ne parlent pas kabyle même s'ils parlent en kabyle qu'ils ont appris chez mon peuple, les Ikutamen, qui sont les plus anciens, les autochtones, de la Kabylie. Il y en a des néo-SS, plus kabyles que les Kabyles, qui seraient surpris avec un génôme arabe, turc, arménien, serbe, etc., surtout que l'armée turque était multiethnique venant de tout l'empire ottoman. Comme cet Hitler qui mettait en avant la race arienne alors que sa gueule ressemblait à un Turc ou à un Hilalien. Il devait être un rejeton de l'empire ottoman.




L'indépendance énergétique au Kabyle Land. Et ailleurs aussi. Que chacun s'occupe de ses chèvres dans son champ. À quoi sert le soleil alors! Il faut que tout soit alimenté à l'électricité solaire, verte et gratuite, du chauffage jusqu'à l'ampoule. Le soleil ne demande pas de sous pour réchauffer la carcasse des animaux qui parlent (ou pas) ou nourrir la chlorophylle des plantes. On doit couper la dépendance aux hydrocarbures et à toute autre source énergétique polluante. Ce n'est pas du tout compliqué. Il faut commencer à installer des centrales solaires indépendantes sur nos terres dans les montagnes. Ma petite contribution y sera à ce moment-là. En parallèle, il faut réaliser l'indépendance de la soupe par la culture, la vraie: l'agriculture. Jouer au pipeau ou à la trompette c'est très bien mais après avoir planté de quoi nourrir les enfants. L'indépendance c'est dans les faits. À suivre...




Les élections locales c'est un peu complexe. Boycott? Évidemment que oui si l'on veut poursuivre dans la logique de lutte contre l'illégitimité et l'illégalité de l'état de l'imposture. Mais quelle alternative proposer pour gérer les affaires quotidiennes des citoyens. Bien, quelles sont les prérogatives d'un maire? Il est le valet du chef de daïra et du chef de brigade qui sont les valets du chef de wilaya qui est le valet des vampires d'Alger qui sont les valets d'autres vampires d'ailleurs. En dehors de cela, il ne gère que les poubelles. Son rôle se résume à se chamailler quotidiennement avec les siens pour l'emplacement d'une décharge ou d'une autre sachant qu'il ne peut solutionner le problème vu qu'il ne dépend pas de lui mais d'un plan global de recyclage qui nécessite un énorme budget que l'Algérie ne possède pas pour le mettre en œuvre. L'Algérie n'a même pas le budget de nourrir correctement les enfants. On imagine la catastrophe en rajoutant les poids lourds du type Tlibus. La solution politique est claire. Toutes les institutions inutiles doivent être défaites (daïra, wilaya, gendarmerie, etc.) et remplacées par des commissions citoyennes de gestion directe. Par exemple, pour gérer une commune, chaque quartier doit élire un représentant pour siéger à la commission communale. Le maire c'est toute la commission où chaque membre est l'égal des autres. Cette commission communale doit être le chef suprême de la république communale. Rien au dessus. Ensuite, les républiques communales doivent traiter entre elles d'égal à égal. D'où viendront les budgets? Des ressources locales et des contributions de la diaspora. Il va falloir retourner au troc jusqu'à l'instauration d'un nouveau régime. C'est dur, hein? L'autre solution est de se mettre à plat ventre ou à quatre pattes devant les vampires du régime actuel tout en espérant qu'ils jetteront un bout de pain après avoir fini leurs affaires. Pourtant, durant des millénaires, les Imazighen ont impeccablement su gérer leurs affaires d'une façon autonome. Ils faisaient leur pain depuis la culture jusqu'à la cuisson. Ils étaient libres. Ils ont perdu leur savoir-faire pour dépendre de régimes d'esclavage. Même leurs terres ne sont plus leurs terres. C'est la faute à la colonisation qui a coupé leur marche évolutive. Il va falloir reprendre depuis la coupure la plus néfaste qui s'appelait Okba. Cet envahisseur a ramené un sacré bouquin à nos aïeux qui les a complètement déboussolés à travers les siècles.




Abdelâziz Bouteflika, l'ami de Saïd Sâdi, est physiquement mort. Sans maintien médical spécial, il serait parti au printemps de 2020. Cérébralement, il est mort depuis un peu plus de cinq ans. Ce soir, il comparaîtra devant la commission judiciaire des victimes du Printemps Noir. Et d'autres commissions pour un tas de crimes. Qu'il aille là où il le mérite! Son esprit ne connaîtra jamais de repos et errera dans le Cosmos pour l'éternité en compagnie de celui de Mohamed Boukharouba et ceux des autres experts en coups de putsch. Ce sera son cinquième et dernier mandat pour la mort. Pareil pour tout vampire d'hier, d'aujourd'hui, et de demain. Personne ne peut échapper à la justice cosmique. Ce n'est pas quelque chose de corruptible comme la justice inhumaine surtout l'algérienne, la tunisienne, la marocaine, la libyenne, l'égyptienne, la syrienne, la libanaise, l'irakienne, la turque, et la palestinienne. Aucun être fait d'atomes ne peut contourner les implacables lois du Cosmos.









Et vidéo du chanteur Amirouche: lien cliquable. C'est justement véridique. Triste. Un tamis ne peut cacher un soleil. Mais pourquoi se rabaisser au dernier sous-sol des égouts de cette petite secte à l'étranger! Je dis à l'étranger. Pas en Kabylie hormis une poignée de zélateurs. Ces gens-là ont massacré même leurs propres militants. La dernière de leurs victimes était Mira Moknache. Je ne la défends pas car elle a trop loué la tromperie quand elle croyait avoir une "belle" place. Disons que l'on peut la comprendre et l'excuser vu qu'elle n'avait pas le poids de s'en indigner. Sans parler de l'agression physique et verbale de Tayeb Abdelli. Ce qui est lourdement puni pas la loi française... ou canadienne. Ils n'ont honte de rien. Je ne le défends pas non plus car il a également participé à la tromperie quand il était "bien" placé. On peut le comprendre et l'excuser pour la même raison précédemment citée. Et il a l'âge du père officiel de l'agresseur qui conseille la malignité. En outre, ils les ont lynchés sur internet avec leurs 150000 faux-comptes sous l'égide de la malignité. Ils parlent en kabyle mais pas kabyle. Ils ont discrédité la cause qu'ils prétendent défendre. Pauvres militants en Kabylie envoyés en prison! Pour rien. Ils ne représentent plus personne en Kabylie. Tout le monde a quitté la baraque. Pauvre cause! Qu'ils appellent à une grève ne serait-ce que dans un petit quartier supposé être leur fief. Il y aura zéro suivi comme déjà démontré. Ils devraient dissoudre leurs creux trucs virtuels et prendre retraite. Et cesser enfin leurs interminables funestes arnaques qui mettent en danger les enfants de la Kabylie en Kabylie. Tout en leur souhaitant de guérir de leurs multiples troubles dont la narcissité, la mythomanie, et la manipulation.




Euh! Assimilation. Il faut laisser Kamel Daoud tranquille. Aliénation. Il est à plaindre pas à blamer. Pour ma part, il me fait pitié. Loin de moi de vouloir l'appeler "دودة النّظام". Mérite-t-il cette appellation? Ce triste personnage rêve d'être kabyle. Il ne l'est pas. Il admire le Pays Kabyle et le jalouse au même temps. Il le veut comme il le veut. Il sait aussi qu'il n'est pas arabe. Alors, il ne sait plus qui il est ni où donner de la tête. Il a des ailes sans racines. Il n'a pas de pied à terre ni de tête sur les épaules. Il est très fatigué. Il veut se reposer mais ne sait où se poser. Il flotte dans le néant. Il était islamisant et a viré à son contraire. Il se cherche. Il ne s'est pas encore trouvé. Et demain? Pornostic: à la fin de sa vie, il ira faire le hadj avec les enfants du régime. Il s'attaque au Pays Kabyle pour juste assouvir sa haineuse vengeance contre lui-même et, évidemment, continuer son business des mots. Toutefois, il a un beau style... qui ne sert aucune cause digne de ce nom. Pourquoi n'essaie-t-il pas de contribuer positivement au développement de son Oranie qui est très loin du Pays Kabyle à l'extrême ouest. Peut-être qu'elle pourrait sauver le bled chimérique qu'il se construit dans sa tête et en faire son éden! S'il insiste à attaquer le Pays Kabyle, le Pays Kabyle le mangera. Aidons-le à se poser quelque part car il n'est nulle part! Il en souffre très profondément. Ul/Ur ifig; ul/ur iris. أشرب جو بوعويدة و بركاك ما تنڨّز، يا كمال داود، بلاك تبرى!




Je ne recommande pas du tout à la Kabylie de descendre dans la rue toute seule. Il faut que cela soit synchronisé avec le reste du beau morceau de terre. Et il va falloir prendre la rue par millions partout et au même temps. Autrement, toutes les forces des vampires de l'état de l'imposture seront concentrées sur elle et ce sera la réédition du massacre de Printemps Noir. Pour le moment, il y a d'autres moyens de lutte pacifique sans aucun risque et l'on en a trop parlés. Déjà, les autres, ils leur ont sorti sept policiers avec un litre d'eau chaude et une bombe lacrymogène et tout le monde est rentré chez lui. Ils ne bougent plus et respirent à peine pour passer inaperçus. Pire, plein ont rejoint les mangeoires habituelles. La Kabylie toute seule n'arrivera à rien du tout à part se casser encore les dents. Qui veut jouer aux héros est libre. Quoi que l'on dise d'Ahmed Gaïd Salah, il était très gentil, un agneau, par rapport aux autres. S'il n'avait pas un peu trop de graisse dans le crâne, le changement radical tant attendu aurait pu avoir lieu sans casse. On en était à moins d'un demi-doigt. Il était aussi très mal entouré. Même Abdelmadjid Tebboune est très gentil mais il ne commande rien du tout. Maintenant, les vampires sont de retour...




Ma uyac, amek tettiyi Xayti Piyuca? Nnan-d kra n (y) imdanen beyyi ibyuki-(y)as Zuckerberg tamexnact-is g udembook! Puṛta, kra uy iyya d ameṛzag din ɣuṛ-es. Tura, waqiya teqqey-d. و سيّدزنا زيطسوطس (ردزيّ الّله عنه، إلخ...) ، كي راه دزاير؟ كالولي بلّي راه يخدزم طسولطسى باه يدزير رّوفتسوحاتس فبلادز لكبايل. آ ودّزي، بلادز لكبايل مفتسوحة من بكري و شحال من مرّة: مكورانيكيّة أفّو. بوه، عندزي كيسطسيو: شحال دّزى دزراهم نتساع دّزيپلوماسيّئة نتساع دزاير لعربيّة لمسلمة معاه كي هرب للانكليز؟ ثاني، علاه ما هربش لكاش بلادز نتساع هدزاك دّزاب (ردزيّ الله عنه، إلخ...) ألّي كان يصدّق بزّاف نامپورطسكوى حتّسى خنتسشلو هدزاك لپيدزوفيل (صلّى الله عليه و سلّم، إلخ...) نتساع 56 آن بنتسو نتساع 6 آن؟ و مانيش دجيدجلي كيما حسب واحدز دّزاب من لميركرودي نتساع إيراثن، ألي يخدّزمو واحدز لڨورو من إلولن أومالو.









Et pour (re)commencer, ce n'est pas populaire de le dire mais je n'en ai rien à cirer, qu'est-ce que l'on a à foutre de la JSK? Durant la Grève du Cartable (1994/1995), trahie par ses initiateurs de Tizi-Ouzou (encore), ces trompeurs en lien direct avec les généraux, les ministres, les présidents, etc., et qui ont envoyé leurs enfants se balader en France, elle est allée jouer la Coupe Arabe en Arabie Saoudite si mes souvenirs sont bons. Elle ne représente pas la Kabylie. Le MOB non plus. Ce sont des clubs départementaux. Chacun son département et tant mieux! Qui veut être sélectivement amnésique est libre. Qui aime que l'on fasse du business sur son dos est tout aussi libre. Vive notre mobilisation!




Donkey-Good-Fuck




Et les grands jacasseurs qui veulent y faire la guerre ou tout ce qu'ils veulent d'autre quittent leurs douillets nids occidentaux et rentrent y militer. Ces grands braves de l'internet devraient donner l'exemple en première ligne. Sinon, qu'ils se taisent et foutent la paix aux enfants des autres. "Il faut du sang en Kabylie.", ont-ils déclaré en privé. Pour faire avancer leur cause. Euh, leur gloire. Est-ce machiavéliquement démoniaque ou démoniaquement machiavélique? Qu'ils y versent le leur et celui de leurs familles!




Djabri, A.
alanndjabri.ca
Cosmos, sept. 2021