mardi, janvier 31, 2023

Yearly Archives: 2022

Au terme d’un procès politique qualifié de honteux: 5 ans de prison pour Kamira Nait Sid et 3 ans pour Slimane Bouhafs et Bouaziz...

ALGER (TAMURT) – C’est vers 3 heures du matin que le juge du tribunal criminel de première instance de Dar El Beida a prononcé le verdict inique contre les trois militants kabyles Kamira Nait Sid, Slimane Bouhafs et Bouaziz Ait Chebib. La coprésidente du CMA a été lourdement condamnée à 5 ans de prison ferme. Les deux autres militants kabyles écopent chacun de 3 ans de prison ferme. C’est avec dignité que ces citoyens kabyles, arrêtés et emprisonnés pour délit de kabylité, ainsi que pour leurs convictions politiques, et religieuses pour Bouhafs, de confession chrétienne, ont accueilli ce verdict injuste. « Alléluia », a crié à trois reprises Bouhafs, réaffirmant et assumant publiquement sa foi en Jésus-Christ. Pour Kamira, la digne héritière de Lalla Fadhma n’Soumer, elle demande aux siens de ne pas pleurer : « J’ai pris 5 ans, Mandela en a pris 27 ans », a-t-elle tenté de consoler sa mère Nna Nouara, en pleurs à l’annonce du verdict, et qui a tenu à être présente à ce procès de la honte.

Tribunal Sidi M’hamed : Le militant kabyle Sofiane Babaci placé sous contrôle judiciaire

ALGER (TAMURT) – Sorti de prison fin septembre dernier après avoi purgé une peine de plus d’un an de prison ferme, le militant kabyle Sofiane Babaci vient d’être placé sous contrôle judiciaire, ce mercredi 14 décembre, par le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed.

Algérie : Le directeur de la télévision d’Etat limogé pour avoir diffusé la victoire du Maroc sur le Portugal

ALGER (TAMURT) – Après avoir ignoré jusque-là les belles réalisations des Lions de l’Atlas en premier tour et en huitièmes de finale de la coupe du Monde 2022 au Qatar, la télévision algérienne d’Etat a diffusé, le 10 décembre dernier, la nouvelle de la qualification du Maroc en demi-finales suite à sa victoire contre le Portugal. Le lendemain, le directeur de cette télévision publique, agissant sous les ordres de la junte militaire, a été tout simplement limogé. Le régime algérien lui reproche d’avoir annoncé au journal télévisé le sacre historique de l’équine nationale marocaine !

Iran : Deux manifestants iraniens exécutés en public par le régime des mollahs

TEHERAN (TAMURT) – Ce lundi 12 décembre, le régime iranien des mollahs a exécuté en public un deuxième manifestant. Il a été arrêté et condamné à mort dans le cadre des manifestations populaires qui secouent l’Iran depuis maintenant trois mois, enclenchées suite au meurtre de la jeune femme Mahsa Amini, en septembre dernier, « pour non-respect du code vestimentaire islamique ». Jeudi dernier, un premier manifestant, accusé d’avoir « bloqué une rue et blessé un paramilitaire », a été exécuté par pendaison.

Association Tamazgha : Mettons un terme à l’humiliation de la Kabylie !

PARIS COMMUNIQUE TAMAZGHA - La Kabylie est gravement persécutée depuis quelques années : arrestations massives, incendies de nos villages et nos forêts notamment, et bien d’autres méfaits... Nos camarades qui défendent la Kabylie (autonomistes, indépendantistes, …), notamment celles et ceux qui sont critiques vis-à-vis de l’idéologie arabo-islamique, véritable poison à l’encontre de l’Amazighité, sont des centaines à croupir dans les geôles du pouvoir algérien. Notons que la chape de plomb dépasse les frontières. Les réseaux sociaux de la diaspora kabyle sont moins entreprenants que d’habitude. La peur est palpable et les représailles hantent les esprits, mais cela ne saurait durer. Certes, les militants kabyles sont pacifiques mais fermes.

Paris : Rassemblement pour exiger la vérité sur la mort suspecte du militant indépendantiste kabyle Jugurtha Louerguioui

FRANCE (TAMURT) – Des dizaines de kabyles de la diaspora se sont rassemblés, ce dimanche 11 décembre, à la place de la Nation, à Paris, pour exiger la vérité sur la mort suspecte du militant indépendantiste kabyle Jugurtha Louerguioui. Ce dernier a été retrouvé mort, mardi 06 décembre, sur les quais de Seine, à Paris. Il est arrivé dernièrement en France, fuyant la répression du régime algérien en Kabylie. Il vient d’être condamné à 20 ans de prison ferme pour son appartenance au Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK).

Le Maroc se qualifie pour les demi-finales de la coupe du Monde : Historique !

QATAR (Tamurt) - Ils l'ont fait. Les Lions de l'Atlas viennent de réaliser un exploit historique en se qualifiant en demi-finales de la coupe du Monde 2022 au Qatar, aux dépens du Portugal de Cristiano Ronaldo (1-0). Le Maroc devient le premier pays africain à atteindre les demi-finales de coupe du Monde de football dans l'histoire de la compétition.

Incendies criminels en Kabylie (août 2021): Condamnation de kabyles pour avoir identifié par des vidéos l’implication de l’armée algérienne

ALGER (TAMURT) – Ce jeudi 08 décembre s’est déroulé le procès de quatre kabyles arrêtés par le régime algérien pour avoir filmé des séquences montrant l’origine des incendies criminels perpétrés, en Kabylie, en août 2021. Les vidéos réalisées par ces citoyens kabyles et partagées sur les réseaux sociaux montrent et attestent clairement que ces feux de forêts ont été bel et bien provoqués par des capsules auto-inflammables et du phosphore blanc. Un plan diabolique soigneusement préparé et exécuté par l’armée algérienne. Deux de ces citoyens kabyles ont été condamnés à la prison ferme.

Affaire des cinq détenus politiques kabyles : H. Boumedine, H. Azem et B. Boussaad relaxés, B. Ait Chebib et B. Amar Khodja condamnés

ALGER (TAMURT) – Le verdict est tombé tard dans la nuit du jeudi 08 décembre dans l’affaire des cinq militants kabyles, poursuivis pour leurs convictions politiques. En effet, ce sont les idées de Hamou Boumedine (RPK), Bouaziz Ait Chebib, Belaid Amar ‎Khodja, Boussaad Becha et Hocine Azem (URK), qui étaient en procès. Leur vision de la Kabylie, que ce soit indépendante, autonomiste ou autre, dérangent les tenants d’une Algérie « arabo-islamique », qui maintient le peuple kabyle dans l’asservissement. Même la conviction religieuse de ces militants était en procès, car le parquet a interrogé l’un des accusés sur sa religion.

Tribunal criminel de Dar El ‎Beida :‎ 20 ans de prison ferme requis contre Hocine Azem (URK) et ses codétenus

ALGER (TAMURT) – Encore un procès de la honte contre la Kabylie ! En effet, le procès des détenus d’opinion kabyles Hamou Boumedine (RPK), Bouaziz Ait Chebib (AKAL), Belaid Amar ‎Khodja, Boussad Becha (AKAL) et Hocine Azem (URK) s’est ouvert, ce jeudi 08 décembre, au tribunal criminel de première instance de Dar El Beida (Alger). Au terme d’un réquisitoire surréaliste, imaginaire et truffés de fausses accusations, le parquet a requis 20 ans de réclusion criminelle à l’encontre de tous les détenus, deux millions ‎de dinars d’amende et 10 ans de privation de droits civiques.‎ Ces leaders politiques kabyles sont poursuivis pour « terrorisme » sur la base de l’article 87 bis du code pénal algérien, récemment décrié par des pays membres du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.
- Advertisment -

Most Read