Le blogueur Touati condamné à 10 ans de prison

2
Merzoug Touati vu par Ghilas Ainouche
Merzoug Touati vu par Ghilas Ainouche

VGAYET (Tamurt) – Mis en détention préventive depuis le 18 janvier de l’année dernière, soit depuis un an et presque cinq mois, le blogueur kabyle de Vgayet, Merzoug Touati, risquait une lourde peine de prison en comparaissant, ce jeudi, au tribunal de Vgayet. Effectivement, la peine requise par le procureur semble être celle du tribunal, à savoir 10 ans de prison ferme et une amende de cinq millions de centimes.

Il est accusé d’intelligence avec la main étrangère après avoir publié une interview avec un officiel israélien qui a révélé que l’État hébreu avait une présentation à Alger par le passé. La justice aurait refusé de convoquer les témoins ni d’accorder une liberté provisoire à l’accusé. Celui-ci dénoncera les maltraitances qu’il a subies, en prison, et saisira les instances internationales mais sans suites. « Je n’ai commis aucune complicité avec une main étrangères puisque nous n’avons échangé aucun secret d’État, je n’avais aucun accès à ces secrets pour être complice de cette intelligence, mais je n’étais qu’un blogueur qui passait son temps sur le net » a souligné Merzoug Touati.

Ce jeudi matin, a eu lieu son procès et il risquait d’écoper, injustement et atrocement, d’une peine de 20 ans de prison ou peut être plus. Fort heureusement pour lui, c’est le cas de le dire avec ce pouvoir mafieux, que la peine requise est de 10 années. La population a été appelé, via les réseaux sociaux, à assister massivement à ce procès en guise de soutien à l’accusé.

Amaynut