Tamazight : “Tighremt” proposera une formule d’abonnement

12
Tighremt
Tighremt

KABYLIE (TAMURT) – Face à la détermination du pouvoir algérien arabo-islamique de barrer la route au quotidien « Tighremt », interdit d’impression, depuis le 3 mars dernier, les dirigeants et l’équipe de ce quotidien ont décidé de contourner cette censure en adoptant une solution pratique.

Une solution qui pourrait être adéquate car au train où vont les choses, rien n’indique que le pouvoir algérien serait sur la voie de changer sa position concernant le sort de ce quotidien conçu et réalisé dans la ville de Bgayet par une équipe de journalistes et d’enseignants de langue tamazight dotés d’une grande volonté et d’une détermination impressionnante. L’équipe du journal « Tighremt » a indiqué qu’en vue de contourner le diktat imposé par les imprimeries pour une large diffusion du seul quotidien en langue amazighe, l’équipe de « Tighremt » va lancer prochainement sa formule numérique par un abonnement annuel. « Nous vous donnons plus de détails dans les jours à venir », ajoutent les concernés. Il faut rappeler, en outre, que la raison de cette suspension serait le fait que le journal « Tighremt » en tamazight soit transcrit avec les caractères latins. On aurait exigé les caractères arabes au collectif rédactionnel de « Tighremt » pour lever la sanction qui frappe cette publication. Mais il s’agit là d’une version qui peut ne pas être la seule cause.

Depuis l’édition du premier numéro du journal « Tighremt », de nombreux articles publiés dans ce journal s’en prennent de manière frontale au pouvoir algérien et à ses choix politiques et idéologiques. Le journal a publié des dizaines d’articles que l’on peut qualifier d’engagés. Chose qui ne peut que susciter une réaction énergique de la part d’un pouvoir habitué à n’avoir affaire qu’à des médias qui lui font la courbette.

Tarik Haddouche

12 COMMENTAIRES

  1. Pour @Hamid,

    en fait, c’est AJARUM était Kabyle, donc malheureusement ceux qui ont imposé cette vermine de l’Arabisme sont des Kabyles !!!!
    Les KDS ne sont pas nouveaux !!!

  2. @amara
    ajrum n’est pas un marocain mais un kabyle du côté de sidi aich. Il a mis en place la grammaire de la langue arabe telle qu’on l’a connait aujourd’hui. M Younes Adli, le prof et écrivain kabyle en parle longuement dans un de ses livres dont le titre m’échappe.!

  3. @ akli, arrêter de répéter comme des perroquets des insanités débitées par le broufissor, rachid benaissa, ce kds, atteint au plus haut point de la haine de soi, qui nous explique que tous les mots grecs et latins viennent de la langue ARABE qui est la meilleure langue par excellence. Pour ce kabyle islamo-arabiste, « alif » devient « alpha » et ainsi de suite. voici le lien https://youtu.be/WYKRKEDbCaA
    Il est souvent invité par le CENTRE CULTUREL ALGÉRIEN A PARIS ça vous donne une idée de savoir pour qui il roule tout en prétendant avoir été un opposant alors qu’il était envoyé à l’UNESCO durant des dizaines d’années. Les kabyles savents avec quels caractères écrire leur langue et ils n’ont pas besoin des conseils des imposteurs, de ceux qui veulent l’extinction de cette langue.

  4. La langue Arabe appartient aux Asyriens persiques qui avaient traduit le Talmud et la traduction donne le Coran, premier livre que les saalikes se sont approprié.
    Ajarum un Amazigh Marocain avait développé la grammaire de la langue Arabe et surtout il avait injecte des milliers de mots Amazighs.

    Développons Tamazight en caractères Tifinagh.

  5. je répond a ce populiste notoire ton article et un torchant tu fait partie de la clique de athman saadi a glorifier te maitre du moyen orient en parlant de la civilisation musulmane ;elle a porter quoi au payer j’aimerai bien connaitre l’apport de cette civilisation dans tu parle an parlant des phéniciens j’ai relis tout les livres d’histoire je ne trouver aucun lien avec l’Arabie je ne sais pas ou vous avez trouvez cette lie sans ou bien cette approche que vous voulez faire a moins a falsifier l’histoire comme vous avez l’habitude de faire avec vous idiologue

  6. @ Akli
    arretes tes mensonges. Les Pheniceins n’ont jamais etaient des Arabes. Point final! Les Arabes ont copies les caracteres Syriac Arameic pour la trsncription de l’arabe et ont usurpes beaucoup de langues en empruntant a droite et a gauche du vocabulaire que les Koreishites ne connaissaient pas.

  7. Pour le journal « Tighremt » et l’encourager à être un journal vivant.
    Le pouvoir s’oppose aux lettres latines mais il devrait savoir que ces lettres latines sont « d’origine » aussi arabes. La lettre A vient entre autre, du mot Alep (Phenicien/Liban) que les Grecs ont transformé en Alpha et que par la suite la civilisation romaine ont métamorphosé en voyelle et consonnes. L’alphabet était auparavant syllabaire. Avec ce système linguistique Alep (phéniciens) devient Alpha (grec) et Rome ne prend que la première lettre de chaque mot : Alpha devient A : Bet, Bêta, B.
    Alors arrêter votre mascarade pouvoir obscur et néfaste pour la peuple Algerien.
    Nous sommes les héritiers de la civilisation musulmane, les rescapés du colonialisme francoafricain (toujours presents) mais avant tout des imazighen.
    Il est où le problème de s’exprimer en tamazight, arabe ou français, etc. Aucun.
    Massinissa, Jugurtha, Koceila, Dahia (Kahina), Victor I, Maxime (grammairien latin), Sain- Augustain, Apulee, Tertullien, Cyprie, Ibn Tumart, Averroes (ibn Roch), ibn Badis…Toutes ces personnes sont des Nord-Africaines, des Imazighen de leurs temps avec leurs apports intellectuels, savants, guerriers, femmes…
    Pourquoi ne pas reconnaître que ce sont des Maures, Numides, Garamantes, Getules…tout simplement que ce sont des Hommes libres.
    Laisser les algériens décidés de leurs choix. Arrêter de penser à leur place. Laisser les construire leur avenir. Apprener à mieux partager les richesses, physiques et corporelles.

  8. Awam-iw imeɣnasen d imsǧernanen n uɣmis tiɣremt.
    Tanmrit n ken, n kent akk kra n umesǧernan Tiɣremt ig kkaten akken tutlayt nneɣ ad terfed iman-is ger tutlayin meṛṛa n umaḍal. Ilaq ad twalim, zik asmi izayriyen meṛṛa llan ddaw n Fransa tamharsant, imiren iqbayliyen ḥesben tutlayt n taɛrabt d taḥbibt n tmaziɣt, teqbaylit. Asmi iqbayliyen kksen-d Lzayer ger wuccar n Fransa, tagara, tinna akken zik ttaḥbibt n tmaziɣt, d teqbaylit, tura tekkat amek ara tt-tessenger. Afud i gerzen akken tellam dinna ay imesǧernanen n tutlayt nneɣ. Aqlaɣ yidwen. Nettraju melmi ara d-ili labunma (abonnement) yagi akken a ken nefk afud u a nili yidwen. Tanmirt.

  9. Il faut oser plus, se lancer dans un projet de TV à terme en attendant coupler le journal écrit avec des videos pour ceux qui n’ont pas la capacité de lire Thamazight, en portant le message et la vision Amazigh de la cité. La vraie alternative n’est que dans le renouveau de vision/pays.

  10. Pour bien faire, ce quotidien devrait être mis en ligne sur internet en langue Taqbaylit (et non pas Tamazight), en français, en anglais et en espagnol. C’est la seule façon d’assurer une couverture internationale, et de permettre son rayonnement. Car sinon un tirage papier en langue Taqbaylit ne s’adressera qu’à un petit club très fermé d’abonnés.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici