vendredi, mai 20, 2022

Daily Archives: Sep 27, 2012

Élections locales de 29 novembre prochain : Le MAK appelle au boycott

KABYLIE (Tamurt) - Lors de cette réunion, les responsables et dirigeants du mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie, ont aussi étudié plusieurs questions d’actualité qui ont été soumises à une analyse des plus minutieuses. Les responsables du MAK citent la multiplication des mouvements de protestation, signe d’un grand marasme : « la population locale se révolte chaque jour contre les autorités locales qui n’arrivent même pas à assurer le minimum pour eux».

Sept réalisations en tamazight participent à la 6e édition du Festival international du film amazigh Issni N-ourgh à Agadir – Loin des attentes

MAROC (Tamurt) - Pourtant très attendu, le documentaire de Tahar Yami intitulé « Matoub Lounes, le combat éternel» a déçu plus d'un lors de sa projection, hier soir, à l'ouverture des travaux de la 6e édition du Festival international du film amazigh Issni N-ourgh à Agadir, édtition dédiée aux frères Targuis en lutte pour leur liberté. Tahar Yami, ancien directeur de la programmation à BRTV s’est contenté d’un « assemblage » d'images et de séquences vidéo usitées et surexploitées sur la Toile. Toutes les vidéos et les images du doc sont trimballées sur YouTube depuis des années», a indiqué un présent à la cérémonie. Le documentaire a fait l’objet de critiques acerbes, non seulement de la part des membres du jury, avons-nous appris, mais aussi du public, qui est resté sur sa faim, surtout qu’il s’attendait à voir en exclusivité des images du Rebelle. Le documentaire frise le ridicule en ce sens qu’il a un air de déjà vu, déjà entendu. « Ni travail cinématographique, ni technicité requise pour le cinéma », tel est le verdict, sans appel rendu par les spécialistes du septième art. « Même le passage de sa célèbre chanson D-aghuru a été amputé d'un passage où Lounes appelait à la décentralisation», a-t-on noté. Il s’agit d’une amputation censée plaire à certains, pour que le film ne soit pas censuré en Algérie. Yami, se serait donc seulement servi de la popularité du Rebelle, sans pouvoir épater. Accablant constat: Yami s’ajoute à tous ceux que se sont servis de cette icône de l’Amazighité pour se faire connaître.

En Tunisie, une femme violée est poursuivie pour « atteinte à la pudeur »

Plusieurs ONG tunisiennes ont dénoncé, mercredi 26 septembre, les poursuites pour "atteinte à la pudeur" engagées contre une jeune femme violée par deux policiers,...

La grève des APC dans la région de Tigzirt largement suivie

En réponse à l’appel lancé par le syndicat national autonome de la fonction publique (SNAPAP), une grève de 05 jours est observée par les...

Ils ont organisé un sit-in devant le siège de la wilaya de Bouira – Les gardes-communaux reviennent à la charge

Aziz Ait-Amirouche pour Tamurt.info Après une courte trêve, les gardes- communaux de Bouira, à l’instar de leurs homologues de Tizi Ouzou, sont revenus à la charge, en organisant un sit-in de protestation, devant le siège de la Wilaya de Bouira (Tuviret), durant la journée d'hier, mercredi, 26 septembre.

Tizi Ouzou : Grève illimitée au lycée de Maâtkas

Les élèves du lycée de Maâtkas, 25 kilomètre au sud de la wilaya de Tizi Ouzou, sont en colère. Depuis hier, ils ont ...

Une pétition pour introduire tamazight dans google

CULTURE (Tamurt) - Si depuis quelques jours tamazight est introduite à l’aéroport international d’Orly en France via la compagnie aérienne "Aigle Azur", qui annonce ses vols départs et arrivées etc, en tamazigt, une pétition vient d’être lancée sur le Net pour que cette même langue, en l'occurence tamaziɣt, soit intégrée dans le moteur de recherche Google.

Lettre à son excellence, M. BAN KI MOON, Secrétaire Général des Nations Unies

Excellence, Au moment où vous vous apprêtez à présider une réunion spéciale sur la crise sahélienne en marge des travaux de la session ordinaire de...

Alors que l’intervention militaire n’est pas totalement écartée au Mali : L’Azawad salue les efforts du Burkina Fasso et avertit sur un éventuel embrasement

AZAWAD (Tamurt) - La visite du président burkinabé et sont interpellation des autorités françaises sur la situation préoccupante de la situation au Mali, intervient après une probable décision d’intervention militaire des militaire Français au nord du Mali. Une option qui, semble-t-il écartée, vu les conséquences très graves qu’elle pourra engendrer. L’Azawad met en garde et avertit sur la délicatesse de cette option qui ne fera qu’empirer la situation au Sahel. « La guerre que les combattants du MNLA mènent contre les narco-terroristes, actuellement concentrés dans les centres urbains, dans le but à peine voilé d'utiliser la population civile comme bouclier humain, en fait un acteur incontournable de la stabilité de la région. En effet, une intervention militaire unilatérale de la CEDEAO exposerait cette population à un grand péril », prévient le responsable de l’Azawad.

Alors que l’intervention militaire n'est pas totalement écartée au Mali : L’Azawad salue les efforts du Burkina Fasso et avertit sur un éventuel embrasement

AZAWAD (Tamurt) - La visite du président burkinabé et sont interpellation des autorités françaises sur la situation préoccupante de la situation au Mali, intervient après une probable décision d’intervention militaire des militaire Français au nord du Mali. Une option qui, semble-t-il écartée, vu les conséquences très graves qu’elle pourra engendrer. L’Azawad met en garde et avertit sur la délicatesse de cette option qui ne fera qu’empirer la situation au Sahel. « La guerre que les combattants du MNLA mènent contre les narco-terroristes, actuellement concentrés dans les centres urbains, dans le but à peine voilé d'utiliser la population civile comme bouclier humain, en fait un acteur incontournable de la stabilité de la région. En effet, une intervention militaire unilatérale de la CEDEAO exposerait cette population à un grand péril », prévient le responsable de l’Azawad.
- Advertisment -

Most Read