jeudi, mai 26, 2022

Daily Archives: Fév 14, 2018

Suite à ses déclarations contre tamazight, Malika Matoub réplique à Naima Salhi

KABYLIE (Tamurt) - Les réactions aux déclarations racistes et assumées pleinement par Naima Salhi (députée et présidente d’un petit parti politique) se succèdent et se ressemblent. Après le chanteur kabyle Mohamed Allaoua et après Mustapha Mazouzi, journaliste et ancien animateur du mouvement citoyen de 2001, c’est au tour de Malika Matoub de signer sa réaction sur cette question qui fait encore couler beaucoup d’encre et de salive.

Mobilisation citoyenne contre l’appauvrissement de la population à Béjaia

BGAYET (Tamurt) - C’est une véritable mobilisation citoyenne que l'intersyndicale a réussi, ce matin, à Vgayet.  Des centaines de délégués syndicaux ont observé, face au siège de la wilaya, un rassemblement pour dire  non à la loi de finance, à un pouvoir d'achat catastrophique et non à la limitation des libertés syndicales.

Le Quotidien d’Oran ouvre ses pages à l’expression de la haine du Peuple kabyle

ALGERIE (Tamurt) - Le Quotidien d’Oran du 13 février  a publié un article haineux envers le Peuple kabyle, signé par Rachid Beyelles. Selon cet auteur, les indépendantistes kabyles sont la cause de tous les problèmes de l’Algérie même de la crise du Mzab de 2015.

La position de Naima Salhi sur Tamazight reflète celle de beaucoup d’algériens

TAMAZGHA (Tamurt) - Ce qu’a dit la députée et présidente d’un parti microscopique, Naima Salhi, au sujet de la langue Tamazight, reflète en réalité la position de la majorité des citoyens algériens. Les kabyles ayant eu l’occasion de séjourner dans les quatre coins de l’Algérie connaissent en réalité les vraies convictions de la plus grande partie des algériens concernant la question linguistique en Algérie et l’hostilité inimaginable qu’ils vouent à la langue, à la culture et à la dimension historique amazighe de l’Algérie.

Naïma Salhi continue son délire

ALGÉRIE (Tamurt) - Saïd Sadi a amplement raison de quitter la scène politique. Il ne reste rien de politique en Algérie. Comment peut-on débattre avec des voyous que le régime algérien a transformé en personnalités nationales ou députés ?

Cinq partis politiques s’attaquent aux médecins grévistes

ALGÉRIE (Tamurt) - L'opportunisme n'a pas de limites en Algérie. Dans le monde entier, les partis politiques apportent toujours leur soutien aux mouvements syndicalistes et à leurs revendications, que se soit ceux de l’opposition ou ceux du pouvoir
- Advertisment -

Most Read