Répression anti-kabyle : Mira Moknache convoquée par la police algérienne pour avoir répondu à Said Sadi

0
2062
La militante Mira Moknache
La militante Mira Moknache

VGAYET (TAMURT) – Mira Moknache, une militante ‘’kabyliste‘’, comme elle aime bien se définir, vient d’être convoquée par la police algérienne. Sa convocation est en lien avec une vidéo qu’elle avait postée en mai dernier sur sa page Facebook, où elle répondait à Said Sadi, qui avait imputé l’assassinat de Djamel Bensmail aux jeunes de Larbaa Nath Irathen, disculpant ainsi les services secrets algériens.

« J’ai reçu une convocation de la police judiciaire de la daïra d’El Kseur. J’étais surprise quand j’ai découvert que je suis poursuivie pour une vidéo que j’ai postée le 19 mai, épinglée sur mon compte Facebook, où j’ai répondu aux dires de Said Sadi qui avait animé une conférence au Canada durant laquelle il a affirmé que ce sont les jeunes de Larbaa Nath Irathen qui ont commis un crime raciste contre le jeune Djamel Bensmail », a déclaré Mira Moknache. Celle-ci a rappelé que Said Sadi avait dit que les jeunes de LNI « ont été poussés par une idéologie raciste et haineuse », une allusion « au mouvement kabyliste ».

Justement, c’est contre ces propos, jugées diffamatoires, que la militante a réagi dans sa vidéo. « Ils accuse de haine les jeunes de Larbaa Nath Irathen et les militants kabylistes. J’ai fait un droit de réponse à Said Sadi et je suis poursuivie pour ça », s’est indignée Mira Moknache. Abondant dans le même sens, l’ancienne militante du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie a lancé une pique contre les partisans de Said Sadi, qui ont pris sa défense malgré ses graves déclarations lors de sa conférence à Montréal. « Vous parlez et vous n’êtes jamais inquiétés. Mais, pour moi, quand je défends les militants politiques, je serai poursuivie. Justement, on m’a convoquée à cause de cette vidéo. Pour moi, je défendrai les militants politiques et les jeunes de Larbaa Nath Irathen, accusés de commettre ce crime horrible. Tout le monde est en train de réclamer justice, innocence et libération des détenus politiques. Mais lui, depuis le Canada, et ses partisans, sont en train de les enfoncer », a-t-elle déploré.

Encore une foi, Mira Moknache dit assumer pleinement ses convictions politiques devant la justice algérienne. « Moi, j’assume mes dires devant les juges. Pour vous, assumez vos dires devant l’histoire. On a des affaires en justice parce qu’on vous répond », a-t-elle indiqué.

Aksil K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici