vendredi, mai 27, 2022

Daily Archives: Sep 13, 2017

Ode à la Kabylie libre et indépendante

Dans notre pays kabyle, Nous aimons vivre dans le calme. À travers nos plaines et montagnes Côte à côte, ma belle m’accompagne. Si proche l’un de l’autre Nous ne faisons qu’une seule âme. Nos cœurs palpitent et s’enflamment. Libres et indépendants, on le déclame L’égalité pour nos hommes et femmes.

Solidarité avec le journaliste kabyle Merzoug Touati

KABYLIE (Tamurt) - Du fond de la prison de Lekhmis, à Vgayet, le journaliste et blogueur kabyle Merzoug Touati a eu encore une fois à recourir à la grève de la faim comme ultime recours pour faire entendre sa colère et son indignation contre l’injustice qui s’est abattu sur lui.

Nouveau livre de Djamel Arezki : « Fière Kabylie »

CULTURE (Tamurt) - L’écrivain de Tazmalt (dans la wilaya de Bgayet), Djamel Arezki, vient d’éditer un nouveau livre. Il s’agit de « Fière Kabylie », publié par les éditions Tafat que dirige un autre écrivain de la même région, en l’occurrence : Tarik Djerroud.

Les Algériens ignorent les massacres des Mozabites et Kabyles et s'indignent de ceux de la Birmanie

ALGÉRIE (Tamurt) - Les massacres des musulmans de la Birmanie par les Boudhistes et a condamner. Une vague d'indignation s'est emparée de certains pays. Une bonne partie des Algériens appellent à l'intervention de la communauté internationale pour protéger les musulmans Birmanes, dont le pays se situe dans l'autre côté de globe en Asie.

Marche le 25 septembre à Tizi-Ouzou

TIZI WEZZU (Tamurt) - Une marche est annoncée dans la ville de Tizi Ouzou pour la journée du 25 septembre 2017. Cette action de rue aura lieu suite à un appel lancé cette semaine par le Collectif d’aide à la micro-entreprise (Came), qui regroupe en son sein les promoteurs de l’Ansej, l’Angem et la Cnac.

Benghabrit supprime "Bissemilah" des manuels scolaires !

ALGÉRIE (Tamurt) - La ministre de l'éducation Algérienne, Benghabrit, a encore une fois attiré la foudre des islamistes et des ennemis du progrès par sa décision de supprimer la formule "Bissemilah", (Au nom de Dieu) des nouveaux ouvrages scolaires.
- Advertisment -

Most Read