Faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international lancé par Alger : Aksel Bellabbaci, cadre du MAK, placé en garde-à-vue à Paris

0
4153
Aksel Bellabbaci
Aksel Bellabbaci

FRANCE (TAMURT) – Le militant indépendantiste kabyle et cadre du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, Aksel Bellabaci, a été placé, ce jeudi 20 juin, en garde à vue au commissariat du 17ème arrondissement de Paris où il s’est rendu, ce matin, pour répondre à une convocation. La raison de sa mise en garde à vue est liée à un mandat d’arrêt international émis contre lui par Alger, suite aux incendies criminels perpétrés en Kabylie en août 2021. Le régime algérien, auteur de ces incendies, a faussement accusé le MAK, Israël et le Maroc d’être derrière ces sinistres ayant entraîné la mort de centaines de kabyles.

« Nous apprenons avec stupéfaction la mise en garde-à-vue du haut responsable du MAK et de l’Anavad Aksel BELLABBACI à Paris. D’après son appel téléphonique, il s’agirait d’une procédure concernant un mandat d’arrêt international émis par la justice algérienne suite aux incendies de forêt d’août 20212», a indiqué dans un court communiqué un comité de soutien à Aksel Bellabbaci. L’agence d’information kabyle Siwel, appartenant au MAK, précise que c’est Aksel Bellabbaci qui s’est présente lui-même au commissariat du 17eme arrondissement. « Après avoir reçu une convocation pour se présenter au commissariat du 17ème arrondissement de Paris, Aksel Bellabaci s’y est rendu ce matin et a appris qu’un mandat d’arrêt international avait été émis contre lui par les autorités algériennes. Le régime algérien continue sa politique de terreur à l’encontre des militants kabyles, mais nous avons confiance en l’innocence de notre camarade », lit-on sur Siwel. Forcé à l’exil, Aksel Bellabbaci, selon le comité de soutien créé en sa faveur, « est en attente d’un statut de réfugié politique en France », où il réside depuis plusieurs années.

A noter que plusieurs militants indépendantistes font l’objet de mandats d’arrêts internationaux lancés à leur encontre par Alger. Parmi eux figures le président du MAK-GPK, Ferhat Mehenni, et le porte-parole de l’Union pour la République Kabyle, Lyazid Abid. A souligner que le comité de soutien à Aksel Bellabbacci a lancé un appel à un rassemblement dès cet après-midi à partir de 14h 30 devant le Tribunal de Paris pour exiger la libération de leur camarade.

Aksil K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici