lundi, mai 23, 2022

Daily Archives: Déc 20, 2017

Le roman en kabyle de Dihya Louiz enfin édité

CULTURE (Tamurt) - Le roman en kabyle de la regrettée romancière Dihya Louiz, intitulé « Gar igenni t murt » (Entre ciel et terre) est désormais disponible en librairie. Le roman en question, ayant obtenu le Prix Mohammed Dib du meilleur roman en Tamazight en 2016, vient d’être édité par les éditions « Frantz-Fanon » que dirige le dynamique écrivain-journaliste Amar Ingrachen.

Sit In à Bougie pour protéger le littoral

VGAYET (Tamurt) - Deux projets sur la vingtaine programmée dans le cadre des deux zones d’expansion touristique, à Aokas et Souk El Tenine, ont leurs permis de construire, aurait lancé le wali de Vgayet aux membres de la délégation de citoyens ayant été reçus lors du rassemblement de protestation organisé, ce mardi, face au portail du siège de la wilaya.

Le futur Président de l’Algérie sera connu le 19 mars prochain

ALGÉRIE (Tamurt) - Les décideurs algériens semblent avoir trouvé un consensus concernant le successeur d’Abdelaziz Bouteflika dont le quatrième mandat prendra fin en avril 2019. Même si les prochaines élections présidentielles n’auront lieu qu’à partir d’avril 2019, il n’en demeure pas moins que le nom de celui qui prendra les rênes du pays sera connu le 19 mars 2018.

2/3 Aksil n'At-Dwala versus ammi Salah de Beni-Douala : Deuxième partie : Imache Amar et le boycott scolaire

CONTRIBUTION (Tamurt) - À son entrée au lycée, Aksil savait déjà, grâce à son père, que tout ce que racontaient ses enseignants et les journaleux du régime des caporaux de l'armée française étaient des foutaises. Il s'est très vite rendu compte que les ignares qui sont à la tête de l'Algérie coloniale et les quelques Kabyles de service qu'ils sous-traitent, vouent une haine viscérale au peuple kabyle et ont toujours cherché sournoisement à le rayer de la carte.

Après les lycéens et les étudiants : Des milliers d’enseignants ont marché à Tizi Ouzou

TIZI OUZOU (Tamurt) - En cette journée du mardi, des milliers d’enseignants de la wilaya de Tizi Ouzou ont pris part à une marche qui a sillonné les principales rues de la ville. L’effervescence est donc loin de s’estomper en Kabylie et pour l’instant,  les pouvoirs publics ne réagissent pas pour trouver des solutions aux problèmes soulevés.
- Advertisment -

Most Read