La TV-4 Amazighe : Une chaine de télévision islamiste en kabyle

45
TV 4 Tamazight
TV 4 Tamazight

ALGÉRIE (Tamurt) – La chaine algérienne TV-4 amazighe,  qui diffuse ses programmes principalement en langue kabyle, n’est autre qu’une chaîne islamiste de plus que le régime algérien a mis en place pour faire croire que la langue amazighe est reconnue et progresse. Mais lorsqu’on analyse de plus près les programmes que diffuse cette chaîne de télévision, on constate aisément que plus de 80 % des programmes en question visent à faire la propagande de l’islamisme et de l’idéologie arabo-baâthiste au détriment des valeurs kabyles et universelles, qui sont le socle du combat qu’ont toujours mené les militants du Mouvement culturel Berbère (MCB), sans lesquels cette même chaine n’aurait jamais existé.

C’est donc une chaine de télévision qui diffuse certes en tamazight et principalement en kabyle mais dont la ligne éditorial n’est autre que celle imprimée par un pouvoir, qui depuis 1962, ne cesse de semer les graines de l’arabo-islamisme. Un arabo-islamisme  dont la première récolte a été la guerre civile des années quatre-vingt-dix et dont on ne sait toujours pas ce qu’il nous réserve pour l’avenir, proche et lointain. Le téléspectateur peut facilement constater qu’on met continuellement en valeur des islamistes comme l’Emir Abd El Kader, Abdelhamid Ibn Badis et ceux qui s’inscrivent dans la même trajectoire idéologique qu’eux.

L’objectif est clair : après l’école et les autres supports médiatiques dont s’est servi le pouvoir depuis 1962 pour arabiser et islamiser les kabyles, la TV-4 Amazighe n’est qu’un instrument de plus visant les mêmes objectifs. La preuve de ce choix n’est autre que les génériques et les sous-titre qui sont, à quatre-vingt-dix pour cent, transcrits, non pas en langue amazighe, mais carrément en langue arabe. Ce qui vise aussi à faire inculquer l’idée selon laquelle la culture kabyle n’est qu’un fragment infime de « la grande » civilisation arabo-islamique. Ce qui est totalement faux. Mais, le pouvoir algérien qui n’a pas hésité à falsifier l’histoire depuis 1962, an l’amputant de plusieurs siècles, ne recule devant rien pour faire perdurer son règne.

Tahar Khellaf