Le blogueur Merzouk Touati transféré à la prison de Tuviret

0
Merzouk Touati
Merzouk Touati

BGAYET (Tamurt) – Pour embarrasser davantage le détenu d’opinion, Merzouk Touati, et sa famille, le pouvoir a décidé de transférer le blogueur à la prison de Tuviret. L’éloigner au maximum de sa famille semble être l’objectif du pouvoir algérien qui refuse de pardonner à celui-ci le fait d’avoir appelé à protester contre la gouvernance chaotique.

Il a été condamné en première instance à une dizaine d’années de prison avant que la cour d’appel ne revoit sa peine à la baisse pour la ramener à 7 ans de prison ferme. Mais pour lui faire plus de mal, on a refusé de le laisser purger sa peine dans la prison de sa ville, Bgayet. Pourtant, le pauvre n’a absolument rien fait de mal. Détenu depuis janvier 2017 pour avoir appelé sur son compte Facebook à protester contre la nouvelle loi de finances, il a été condamné à la prison ferme pour «intelligence avec une puissance étrangère».

Le tribunal criminel de Bgayet avait déclaré Touati coupable d’«avoir entretenu avec les agents d’une puissance étrangère des intelligences de nature à nuire à la situation militaire ou diplomatique de l’Algérie ou à ses intérêts économiques essentiels».

En plus de cette lourde condamnation qui laisse une mère et une femme éplorées sans compter son petit enfant, Hani, qui ne reverra son père que dans sept longues années, le pouvoir oblige, désormais, ses proches à faire plus d’une centaine de kilomètres pour revoir Merzouk lors des visites à la prison de Tuviret.

Amaynut pour Tamurt